Angers SCO - FC Nantes | Le groupe nantais

23 février 2021

''C'est une bonne décision''

Tanguy FĂ©tiveau

Après plusieurs mois d'interruption, la D2 Féminine du FC Nantes en sait bien plus depuis la fin de semaine dernière, sur sa date de reprise officielle. Pour fcnantes.com, Tanguy Fétiveau, l'entraîneur de la formation jaune et verte, revient sur ce retour annoncé du championnat. Le coach nantais l'affirme, les prochaines semaines seront déterminantes dans l’état d’esprit.

Tanguy, la nouvelle est tombée. Peut-on dire que c’est un soulagement pour vous ?

Tanguy FÉTIVEAU : "Je ne sais pas si c'est un soulagement. C'est vrai qu'on n'y croyait plus mais c’est une bonne nouvelle pour les filles qui vont pouvoir reprendre la compétition et pratiquer ce qu’elles aiment. Maintenant, on sait que la situation reste tout de même compliquée, le contexte sanitaire difficile, donc on le perçoit comme une chance de pouvoir reprendre notre activité et c’est le plaisir qui prévaut dans ces cas-là."

Comment a été reçue la nouvelle au sein du groupe ?

"Elles étaient impatientes de recevoir cette nouvelle. Cela fait plusieurs semaines, mois maintenant qu'elles étaient en attente. Elles commençaient à moins y croire avec les éléments négatifs qui apparaissaient dans la presse. La décision est tombée. Elles étaient très surprises mais surtout heureuses."

Lors de notre dernier entretien, tu disais que tu ne miserais pas sur une reprise du championnat avant début avril, c'est exactement ce qui a été acté. Quid de la Coupe de France ?

"(Sourire). C’était une croyance basée sur peu de choses mais ça semble se vérifier. Je suis surtout content qu'on puisse reprendre. Quoiqu'il arrive la reprise sera au mois de mars, soit par la Coupe soit par le championnat. La FFF peut encore modifier le calendrier de la reprise en fonction du maintien de la Coupe de France ou non. Maintenant, on se prépare à cette nouvelle échéance qui reste malgré tout incertaine."

Es-tu optimiste par rapport Ă  la tenue de la Coupe de France ?

"Je suis pragmatique sur ce cas-là et de ma position, je préférerais qu’elle ne se joue pas afin qu'on ait plus de certitude ou en tout cas de la latitude pour reporter des matches si besoin et finir ce championnat. Cela permettrait d’avoir plus de dates disponibles au niveau du calendrier. Toutefois, je ne suis pas dans la peau de clubs qui veulent à tout prix la jouer, qui milite peut-être pour la jouer et je comprendrais qu'on la joue. Mais si on me demande mon avis, je préfère privilégier le championnat !"

Que penses-tu de cette nouvelle formule adoptée par la FFF ?

"Je trouve ça bien ! Bravo à la Fédération qui a communiqué assez tôt sur les solutions pour reprendre et finir le championnat. On sait quand même depuis longtemps à quelle sauce on sera mangé en cas de reprise donc là-dessus, pas de surprise. C'est confortable dans ce sens-là. Il me semble que c'est Pierre (Aristouy, entraineur de le N2) qui disait que c’était "la moins pire". Effectivement, c'est en tout cas la formule qui permet encore "au mieux" à l'esprit sportif et à l'équité sportive de pouvoir vivre.
Tout le monde aura joué le même nombre de matches contre les mêmes adversaires avec ensuite, des matches concentrés, une adversité accentuée contre des équipes qui auront les mêmes objectifs. Je crois que c'est une bonne décision et ça rend la compétition toujours incertaine. Cela ajoutera un petit peu de de piment tous les week-ends."

Est-ce que cette nouvelle formule a fait naître de nouvelles émotions dans le groupe ?

"Il nous reste dix matches. Pour nous, c'est une demi-saison. C'est à la fois rapide et long. Pour l'instant, c'est encore dans une perspective d’un temps long maintenant quand on sera à cinq matches de la fin contre cinq concurrents directs, effectivement ça ne sera peut-être pas la même situation qu'une fin de championnat classique. Et là naîtra peut-être des émotions nouvelles ou un enjeu supplémentaire. Pour le moment, prenons les journées les unes après les autres. Ce sera comme des tours de coupe rapprochés donc on verra à ce moment-là l’excitation qui émergera. Mais pour l'instant, je pense qu'on l'abordera de la même manière qu'on aborderait une fin de saison."

La reprise de l'entraînement en janvier donne-t-il un avantage au FC Nantes dans cette course à la montée ?

"Encore une fois, je ne sais pas. Je ne sais pas ce que tout le monde a fait, dans quelles conditions, s'ils se sont entraînés, à partir de quelle date exactement, si le protocole a été respecté... Il y a une incertitude et elle restera.
Nous avons quelques échos comme quoi beaucoup d'équipes ont bien travaillé. Tout le monde s'est renforcé donc pas davantage pour le coup. Je vais répondre à l'inverse et dire que nous ne sommes pas en retard."

Maintenant que nous avons une date en ligne de mire, y aura-t-il du changement dans les séances et dans le discours aussi ?

"Oui, le discours va changer. On s'est donné ce week-end pour mentalement couper peut-être une dernière fois et puis à attaquer fraîchement la semaine prochaine les 4 mois à priori de compétition qui nous attendent. Donc le discours évoluera crescendo à partir de la semaine prochaine avec je l'espère, un ou deux matches amicaux qui permettront aussi de reposer les mots sur ce qu'on attend des filles."

Le FC Nantes est-il prĂŞt Ă  attaquer ce sprint final ?

"Sportivement, on est prêt. Après dans les têtes, dans le discours et dans l'esprit de compétition à avoir, nous avons les trois à quatre semaines à venir pour préparer tout ça. On fera le point dans quatre semaines pour les prochains mois de compétition. (Sourire) ."

Par M.E


Partenaires Principaux
Vivacy Macron

Partenaires Officiels
Shell Crédit Mutuel La Belle Equipe Charnel Fruits AJP Immobilier Les Toits de Fred

Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Univers City Immo
Nantes MĂ©tropole
×