28 février 2021

🎥 La réaction des entraîneurs

Nîmes - FC Nantes

Retrouvez les réactions d'Antoine Kombouaré et Pascal Plancque à l'issue du match opposant le Nîmes Olympique qu FC Nantes en 27ème journée de Ligue 1 Uber Eats (1-1).


Antoine Kombouaré, entraîneur du FC Nantes

"Dans le vestiaire, il y avait beaucoup de déception, de regrets. Je suis déçu de cette deuxième mi-temps et de ce résultat.
Les joueurs sont en colère. On doit surtout être déçu de la deuxième mi-temps. Il faut une capacité à mettre le pied sur le ballon. L'idée était de repartir avec l'ambition de mettre le deuxième but, et pas d'attendre. C'est un but heureux pour Nîmes, mais ils ont plus poussé.
Dans l'état d'esprit, on est irréprochables, mais plus les minutes filent et plus vous reculez. Nîmes finit par marquer. Si on veut gagner des matches, il faut être capables de jouer pour aller marquer le deuxième but.
Un peu de fatigue, la pression, l'envie de préserver le résultat... On a la capacité à être beaucoup mieux dans le jeu. Il faut pouvoir le faire pendant 1,5 heure.
Ca va se jouer jusqu'à la fin. Ce qui m'intéresse, c'est que Nîmes et Lorient soient derrière nous à la fin.
L'idée d'avoir une assise défensive plus solide, avec un pressing assez haut. Ce qu'on a fait en première mi-temps. On n'a pas été capables de proposer du jeu pour aller marquer ce deuxième but. En deuxième mi-temps, on a joué à défendre. Il aurait fallu, comme en première mi-temps, tout le monde attaque et tout le monde défend.
Je suis persuadé qu'on va se maintenir. On peut beaucoup mieux faire.
A partir du moment où je mettais Blas en soutien de Kolo Muani, Chirivella venait pressait haut, tandis que Girotto évoluait en pointe basse. Il faut savoir le faire sur une heure et demi, ce qu'on n'a pas été capables de faire."

Pascal Plancque, entraîneur du Nîmes Olympique

"C'est la satisfaction de revenir dans un match où on manque notre premièire demi-heure. C'est mieux en deuxième mi-temps, même si ce n'est pas très clair. On aurait pu mettre le deuxième aussi, mais Nantes aussi. C'est un match qu'il fallait savoir ne pas perdre. Je garde aussi le bilan sur les quatre derniers matches. On n'a pas toujours la réussite. Là, c'est équitable.
Quand on joue tous les trois jours, avec beaucoup d'énergie dans nos matches, on a senti l'équipe un peu en manque d'énergie en début de match. Nantes a aussi joué sur ça. On arrivait pas à se sortir de leur pressing. On courait après le ballon. Il a fallu qu'on encaisse le but pour réagir derrière et trouver un peu plus de liant entre les lignes.
On a beaucoup d'absents. Je trouve le carton sur Miguel sévère. C'est un peu difficile à avaler. C'est rageant de perdre un joueur dans ces conditions. On sait qu'on va lutter jusqu'au bout. On sait qu'on n'est pas tiré d'affaire. On grappille petiti à petit. On a besoin d'énergie et de joueurs en bon état physique.
A la mi-temps, j'aurais signé pour le match nul. Sur la première demi-heure, c'était. compliqué. Mais sur le contenu de la deuxième, on aurait pu faire basculer le match, pour récompenser le courage et la solidarité des joueurs.
A la mi-temps, on a insisté sur le fait de mettre plus de vitesse, plus de décalages... on a aussi été plus présents sur les deuxièmes ballons. C"était mieux. On peut encore faire plus."


Nîmes Olympique 1-1 FC Nantes

27ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Dimanche 28 février 2021, 15h
Stade des Costières


Par F.C. et J.J.


×