02 mars 2021

🎥 ''Tout mettre en Å“uvre pour l’emporter''

Antoine Kombouaré

Présent face aux médias ce mardi, Antoine Kombouaré fait le point après le nul concédé à Nîmes dimanche (1-1) et avant la rencontre de demain soir à La Beaujoire, face au Stade de Reims (21h). Pour rappel, les deux équipes s'affronteront dans le cadre de la 28ème journée de la Ligue 1 Uber Eats.



LES TESTS PCR

Antoine KOMBOUARÉ : "Oui, ils se sont bien passés. On aura les résultats ce soir. On s’attend à tout et c’est bien là, la difficulté. Surtout qu’on part ensemble en mise au vert donc il faudrait avoir de bonnes nouvelles. Mais on est paré à ça."

LE POINT SANTÉ

"Il s’agit du même groupe qu’à Nîmes mis à part que Dennis Appiah sort, suite à un souci au niveau des ischio-jambiers. Sébastien Corchia est de retour et le remplace. Concernant Fabio, il a repris aujourd’hui avec le groupe. Pour Kalifa (Coulibaly), il s’agit de son deuxième entraînement. C’est bien. Ils reprennent mais c’est trop juste pour le match de demain."

LE FC NANTES EST RELÉGABLE

"On n’y pense pas. Très clairement. On a dit depuis notre arrivée avec le staff qu’il fallait se préparer à jouer le maintien jusqu’au bout, quel que soit le classement. On fait abstraction de ça et on se concentre sur notre classement. On sait que demain, c’est un match très important comme tous les autres et on essaiera de tout mettre en œuvre pour l’emporter. Maintenant, non, le FC Nantes n’est pas la deuxième équipe la plus faible de la L1. Du tout. Sinon, je ne serai pas pas là. Le classement, c’est le classement du moment. Mais je l’ai déjà dit, on fera le bilan en fin de saison. Et je peux vous dire qu’on fera tout pour être au-dessus de là où on est. Aujourd’hui on est 19ème. Tant mieux pour Lorient, tant mieux pour Nîmes. Mais c’est le cadet de mes soucis."

LE MATCH DE NÃŽMES

"Il a manqué le fait qu’on ne puisse pas tenir le score, ni qu’on parvienne à marquer ce deuxième but. Pour ce faire, il aurait fallu tenir davantage le ballon, être capable d’avoir la maîtrise. On a perdu cette dernière par rapport à la première mi-temps. Il a manqué un peu plus d’énergie à l’équipe, d’être mentalement plus costaud au moment où Nîmes a poussé. Mais on a dit qu’on apprenait de nos erreurs. C’est la deuxième fois de rang après Marseille. On se prépare pour la réception de Reims."

QUELS MANQUES POUR CONCLURE UN MATCH ?

"Il a manqué un peu de tout. On est 19ème aujourd’hui et on n’est pas là par hasard. Ce qui m’intéresse c’est de relever la tête et bien se préparer. Ce qu’il s’est passé avant-hier et lors des matches précédents, il faut s’en servir pour corriger, apprendre et faire ce qu’il faut."

LES DERNIERS ANNÉES DE CHAMPIONNAT

"Vous avez vu la difficulté des dernières saisons avec par exemple aujourd’hui, Metz et Lens qui sont en course pour jouer l’Europe et des équipes comme Rennes, Marseille, Bordeaux, qui sont en grande difficulté. Pour nous oui, on peut dire que c’est certainement plus compliqué. Aujourd’hui, ça fait un moment qu’on sait qu’on joue le maintien."

LA DYNAMIQUE DES ADVERSAIRES DIRECTS

"Aujourd’hui, nos adversaires directs sont Nîmes et Lorient. Il faut travailler pour aller chercher la 17ème place. Bien sûr que ces deux équipes font un parcours exceptionnel. Nîmes a pris 10 points sur 12 possibles. Lorient fait aussi un très joli parcours. Il faut qu’on arrive à faire abstraction du classement, de ce que font les autres. Il faut qu’on gagne des matches afin d’engranger des points. Pour qu’en fin de saison, on se maintienne."

GARDER SON AVANTAGE AU SCORE

"C’est mental, physique, un point également d’état d’esprit. Quand on est sur le terrain, on n’arrive pas à faire plus. On a mené deux fois au score lors des deux dernières sorties, mais on n’est pas capable. Il faut se soutenir encore plus, se parler mais surtout faire les efforts, les courses. On est en train de travailler pour corriger le tir et être capable sur la durée, d’être costaud. Maintenant, on est responsable. On avait également demandé aux joueurs de se mettre à l’abri à la mi-temps en marquant un deuxième voire un troisième but pour tuer le match."

BEAUCOUP DE FAUTES À NÎMES

"Peut-être que je ne suis pas trop objectif mais peut-être qu’il y a eu des fautes sifflées alors qu’elles n’y étaient pas vraiment… Mais c’est aussi ce qu’on demande aux joueurs : mettre plus de présence dans les duels, sans faire de faute ensuite."

SE METTRE À L’ABRI, LA MARGE DE PROGRESSION À ATTEINDRE ?

"Oui, bien sûr. On voit qu’à 1-0 sur les deux derniers matches disputés, on n’a pas été capable de tenir le score. Le danger, c’est de vouloir préserver cet avantage qui est infime. Il faut pousser les joueurs. Ces derniers l’ont bien fait le premier quart d’heure mais plus le match avançait, plus on a inconsciemment souhaité conserver le résultat. Nîmes a ensuite marqué. Demain, si on mène au score, il faudra tenir jusqu’au bout et réussir à marquer ce deuxième but. J’insiste là-dessus."

LA DISCIPLINE

"Aujourd’hui, la discipline, c’est sur le terrain. Il faut se structurer et surtout jouer les matches de la même manière dans le temps. Si on est discipliné dans le temps, on est capable de continuer à jouer, de bien défendre."

IMRAN LOUZA

"Pour moi, c’est un joueur important du groupe. Qu’il démarre ou qu’il rentre, le principal c’est qu’il soit capable de faire des bons matches quand il est sur le terrain. Face à Angers, il a fait une grande partie. Contre Marseille, il a aussi fait une bonne rencontre. S’il n’a pas commencé face à Nîmes, c’est qu’il était blessé. Il était revenu seulement vendredi à l’entraînement. Je le préfère là où il est efficace. À Angers, il a été décisif sur le côté. C’est un équilibre à trouver. Il a un gros volume de jeu, est capable de défendre, il est fort mentalement et possède un très bon pied gauche. Ce qui m’intéresse, c’est que partout où on le met, s’il est bon, il sera bon pour le collectif et nous aidera à gagner des matches."

LE STADE DE REIMS

"Cette équipe est 13ème, donc devant nous. C’est la sixième attaque à l’extérieur, avec notamment un attaquant Dia, qui a marqué 13 buts depuis le début de la saison. C’est le joueur qu’il faut surveiller de très près. Ils sont capables de bien défendre et de contrer. Ça va vite devant avec des éléments comme Zeneli, Dia, Cafaro. C’est aussi une équipe qui joue bien au ballon, notamment au milieu de terrain avec Cassama, Chavalerin, … C'est une formation complète. Aujourd’hui, c’est un peu plus compliqué."

ONZE "FINALES" À JOUER

"Il nous reste onze finales à jouer. Tant que ce sera jouable et même après la rencontre de demain, il restera trente points en jeu. C’est à la fin de la saison qu’on fera les comptes. Tant que sur le plan comptable, c’est jouable, on jouera le coup à fond. Je m’intéresser à mon équipe, je ne fais pas le moindre calcul. Bien sûr, je m’intéresse à notre adversaire à venir. En cas de victoire demain, on aurait pris 8 points sur 12 possibles. Ce serait bien."

Le NÃŽMES OLYMPIQUE ET LE FC LORIENT

"Le FC Nantes supérieur à ces équipes-là ? Non parce que nous sommes après eux. Pour qu’on soit supérieur, il faut faire ce qu’il faut. Aujourd’hui, on n’a pas été capable de battre Nîmes, donc ils sont devant nous. Le classement, c’est le résultat de votre travail. Mais il faut attendre la fin de la saison. Aujourd’hui, ils nous précèdent. Aujourd’hui..."

LES CONSTATS AUJOURD’HUI

"Sachez que lorsque je suis arrivé ici, j’ai observé, travaillé pendant une dizaine de jours en regardant également des matches, en faisant passer des entretiens. En m’appuyant sur ce que mon staff et moi avons pu voir, aujourd’hui, on a de très bons joueurs qui connaissent des difficultés mentales, physiques, de confiance aussi. Mais on travaille fort parce qu’on est confiant en notre travail. On est persuadé qu’en fin de saison, on pourra se maintenir."

UNE MINI-TRÊVE À VENIR APRÈS

"On travaille sur cette mini-trêve mais ça va aussi beaucoup dépendre du résultat de demain soir. Plusieurs options sont à l’étude."

LUDOVIC BLAS

"Sur ce qu’on constate, il est efficace. Il est à l’origine de tous les buts. C’est bien ! Après, c’est aujourd’hui, sur les trois matches et ce sera très bien si ça continue sur les prochaines rencontres à venir. Avoir un joueur important, c’est bien parce que ça doit tirer les autres vers le haut également. Le plus dur pour lui et c’est valable pour tous les sportifs de haut niveau, c’est d’être régulier dans les performances. C’est ce qu’on attend de lui. Il le sait parce que c’est un garçon qui est plein de talent. Aujourd’hui, il a franchi un palier et fait preuve de beaucoup de maturité. Ça se voit à travers ses performances. On a besoin d’un grand Ludo’ (Blas), comme tout le monde, jusqu’à la fin de la saison, avec ce niveau. Ludo’ (Blas), ce n’est pas une machine. Si demain il a un pépin, qu’il se blesse, il faut que le reste du groupe prenne le relais. C’est ça une équipe."

PEDRO CHIRIVELLA

"On parlait de générosité. Aujourd’hui, on a une équipe en difficulté et Pedro (Chirivella) est irréprochable sur le travail et ce qu’il montre en match. Aujourd’hui, ses matches sont conséquents sur l’activité avec ballon, sans ballon et dans l’usage. Il doit encore progresser dans ce sens-là mais c’est un exemple pour tout le monde. Il travaille et aujourd’hui on a besoin de garçons présents dans l’impact et dans le jeu."



FC Nantes - Stade de Reims

28ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Mercredi 3 mars 2021, 21h
Stade de La Beaujoire

Par M.G & F.C


×