19 mars 2021

🎥 ''Faire les efforts pour arracher des succès''

Antoine Kombouaré

Présent face aux médias vendredi midi, Antoine Kombouaré fait le point à deux jours de la rencontre disputée à La Beaujoire, face au FC Lorient (17ème). Pour l'entraîneur du FC Nantes, ce rendez-vous est évidemment très important. Mais peu importe l'issue, qu'il espère évidemment heureuse au coup de sifflet final, rien ne sera encore acté pour l'issue de la saison.



LE POINT SANTÉ

Antoine KOMBOUARÉ : "Fabio et Sébastien Corchia sont toujours en soin. Ils ont repris la course mais ne seront pas avec nous pour le match de dimanche. Alban (Lafont) a soufflé aujourd’hui. il a bien travaillé cette semaine, en doublant notamment les séances mercredi. C'est bien qu'il souffle un peu. Demain à l'entraînement, il sera avec nous."

UNE SEMAINE DIFFÉRENTE DANS LES TÊTES ?

"Non, je ne crois pas. On a fait en sorte de savourer et d'apprécier cet exploit. Lundi, les joueurs étaient au repos avant de revenir mardi pour se remettre au travail. Il y a peut-être eu un peu plus de sérénité dans le travail mais il ne faut pas trop de relâchement parce qu'on est encore loin du compte. À nous de trouver le juste milieu entre savourer et travailler. On a en tête ce match de dimanche face à Lorient, avec l'envie de valider cette brillante victoire à l'extérieur. Ça passe par un succès, évidemment."

GOMMER DES DOUTES ET BOOSTER LA CONFIANCE ?

"Je suis très vigilant et peu importe ce qu'il se passera dans les têtes des joueurs, on est là pour leur dire que ce qu'on a fait à Paris c'est très bien, voire même exceptionnel mais ce ne sont que trois points de pris et ils savent que ce n'est pas pour autant qu'on est maintenu et que le chemin est encore long. Les joueurs savent également que Lorient va venir encore plus attentif. Ils ont certainement dû voir notre match de dimanche et possèdent un point d'avance au classement. Ils auront à cœur de maintenir cette avance voire même l'augmenter. On va faire en sorte de faire un grand match pour enchaîner et même "réparer" le dernier match à domicile face à Reims (1-2). On avait fait de belles choses, un match intéressant, mais on n'avait pas été capable de le gagner. Il faut rectifier le tir."

S'APPUYER SUR LE MATCH DE PARIS POUR RÉCIDIVER

"Bien sûr que ça permet d'apporter de la confiance. Ça permet de prendre trois points et de réduire l'écart avec Lorient. Mais c'est un autre match qui attend l'équipe dimanche. Maintenant, on peut imaginer que c'est une victoire qui fait du bien mais je n'ai jamais de certitude dans mon travail. C'est toujours le match d'après qui m'intéresse et là, on va voir comment on réagit après un tel exploit. La réponse, les joueurs vont nous la donner face à Lorient. Il y a deux manières d'interpréter la performance de dimanche : d'abord dans ce qu'on va montrer, mettre en place pour aller chercher la victoire. Et après il y a le résultat. Face à Reims, j'étais très déçu du résultat mais j'ai aimé, vraiment. Ce match m'a permis de voir que le groupe commençait à prendre confiance dans le jeu, qu'il y avait des choses en train de naître dans ce groupe. La victoire à Paris, c'est une grosse surprise mais je m'attendais à ce qu'on ne soit pas ridicule. C'est pour ça que c'est important de voir comment on construit ce match face à Lorient. S'il y a le résultat au bout, on sera doublement satisfait."

TROUVER LE BON ÉQUILIBRE DANS L'APPROCHE

"Peu importe. Ce qui sera très important, c'est la victoire. Si on gagne avec de la peur, pourquoi pas. Mais sincèrement, l'essentiel c'est que dimanche à 17h, on compte trois points de plus au classement. On travaille pour trouver ce bon équilibre et jouer ce match, avec de la confiance."

FC NANTES - FC LORIENT, UNE "FINALE" ?

"Oui c'est une grande "finale", bien sûr. C'est un concurrent direct pour le maintien. En cas de victoire, on ne sera pas maintenu. Si on perd, il restera encore 24 points à prendre. Je pense qu'après le match de dimanche, Lorient va venir avec l'idée que ce sera un peu plus compliqué pour eux car on a quelque peu relevé la tête."

LE 3-5-2 FACE À PARIS

"Ce qui a marché, c'est que comptablement on a réussi à prendre les trois points. On a beaucoup couru, notamment sur le début de la partie où ils ont eu pratiquement 75% de possession. Mais concernant les occasions, on est pratiquement au même niveau qu'eux. Ce schéma a surtout permis de bien défendre. Subir, oui, mais on a rarement été mis en danger. L'équipe a pris de la confiance après de bons ballons récupérés, pour se projeter vers l'avant et obtenir des situations. Oui, c'est la victoire d'un schéma d'un soir. Mais le plus intéressant, c'est la manière dont les joueurs ont su animer ce schéma. On s'est adapté à notre équipe. Si c'est adaptable à l'adversaire, pourquoi pas. Dimanche, si on veut gagner, il faudra aussi être capable de se projeter vers l'avant, se procurer des situations, marquer. Pour gagner, il faut marquer plus que l'adversaire."

MARCUS COCO, LATÉRAL DROIT À PARIS

"Son avenir ? C'est le présent. Il a occupé ce poste, de belle façon. Il n'est pas a exclure que cette option soit renouvelée. Marcus (Coco) est un joueur qui des qualités athlétiques. Il est capable de répéter les efforts, avec un gros volume de jeu. Il a besoin d'avoir de l’espace devant lui. Il doit travailler la finition des actions, mieux défendre aussi, éviter les petits oublis. C'est un nouveau poste pour lui et il prend du plaisir à l'occuper. S'il est heureux, il aura envie d’accomplir la tâche et ce sera bénéfique aussi pour toute l'équipe."

DANGEREUX DE PENSER QUE JOUER PARIS, C'EST PLUS FACILE QUE LORIENT...

"Si on pense ça et qu'on se comporte de cette façon, les défaites viendront normalement et ce sera bien fait pour nous. Si on est vigilant, on sait que ces trois points étaient magnifiques à aller chercher mais il faut être capable d'enfoncer le clou. Il faut faire preuve d'exigence et d'efficacité. On l'a fait contre Paris, il faudra le reproduire dimanche tout en étant efficace dans les deux surfaces."

LE JEU PROPOSÉ

"Aujourd'hui, en étant 18ème, on attend de l'efficacité. On l'a vu devant Reims. On a bien joué, avec la possession, des occasions. On a bien défendu mais on n'a pas été efficace. C'est ce qu'on doit apprendre. Dans le haut niveau, il faut se montrer réaliste."

PAYER L'ÉNERGIE MISE EN ŒUVRE UN JOUR ?

"Si on en est là, c'est qu'avant, on n'a pas beaucoup couru. Donc aujourd'hui, s'ils font les efforts, c'est qu'ils en ont encore sous la semelle. Quand on est 18ème, on court si on veut gagner des matches. Aujourd'hui, il faut être capable de fournir les efforts si on veut aller chercher des victoires."

TRAVAILLER TOUT EN SE FAISANT PLAISIR

"Pour moi, travail et plaisir sont indissociables. On peut mettre de la rigueur, de la discipline, mais surtout travailler avec des sourires. C'est comme ça qu'on travaille le mieux."

METTRE UN COUP AU MORAL À UN CONCURRENT DIRECT

"C'est ce qu'on cherche à faire, oui. Mais un match reste un match. Mais dans l’esprit, on joue cette rencontre pour la gagner et on aura beaucoup de déception si on n'est capable de gagner contre Lorient. La chance, pour Lorient ou pour nous, c'est qu'il restera des points à prendre..."

À CHAQUE MATCH SON SCÉNARIO

"Les matches se suivent mais ne se ressemblent pas. Les scénarios vont se présenter et il sera intéressant de voir quelle force de caractère l'équipe va montrer. Avant ce match face à Paris, on a toujours mené lors des 4 matches précédents. On a gagné à Angers, avant deux nuls et une défaite devant Reims. On aurait pu penser que l'équipe était fragile mentalement mais face à Paris, on a su renverser le score pour finalement s’imposer."

LA RIGUEUR MISE EN PLACE, UNE FORCE ?

"J'espère surtout que le travail qu'on est en train de mettre en place et peu importe la manière dont on le met en place, nous permettra d'avoir des résultats. Au haut niveau, on est jugé que sur ça. Ce qu'on fait la semaine... Si on rigole toute la semaine et qu'on gagne le week-end, d'accord, j'opte pour ça. Mais aujourd'hui en tant que 18ème, il faut un peu plus de rigueur et espérer. Parce qu'on n'est jamais sûr."

L'EFFICACITÉ

"Entre le match de Reims et celui de Paris, on n'a pas changé grand-chose. Peut-être qu'ils avaient envie de faire quelque chose ensemble. C'était l'occasion de montrer qu'ils étaient capables d'être efficaces parce qu'ils ont été pas mal secoués sur ça. Concernant Randal, sur les deux buts, il est concerné. C'est bien."

LES FORCES DU FC LORIENT

"Sur les trois derniers matches, c'est une victoire et deux nuls. Ils ont gagné contre Saint-Étienne, en étant mené au score, avant de faire un nul à Montpellier et devant l'OGC Nice. C'est une équipe solide, du moins sur les dernières prestations, qui encaisse peu de buts en ce moment. Ils ont également souvent le ballon. Lorient aime jouer, construire. Ils jouent en 5-3-2, avec trois axiaux : Laporte - Gravillon - Chalobah et un milieu qui tourne avec Abergel, Le Fée, Boisgard. Devant, il y a aussi de très bons éléments comme Laurienté, Moffi, Wissa. Parfois il y a Grbic, Hamel. La ligne d'attaque est assez forte et marque pas mal de buts. On s'attend à une opposition très compliquée."

LE SUCCÈS DE LORIENT FACE À PARIS

"Non, je ne me suis pas appuyé sur ça avant d'aller au Parc des Princes. Je sais qu'il y a des entraîneurs qui procèdent ainsi mais pas moi. Je m'appuie d’abord sur les forces de mon équipe, voir quelles sont les joueurs en forme, afin de mettre un schéma en place, avec nos qualités."



FC Nantes - FC Lorient

30ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Dimanche 21 mars 2021, 15h
Stade de La Beaujoire

Par M.G & J.J


×