11 juin 2021

''Améliorer les chronos et se montrer''

Pierre Rabine

Notamment médaillé d'argent sur 50m brasse pour ses premiers championnats de France, Pierre Rabine, licencié à l'ASPTT Nantes et athlète handisport du FC Nantes, revient sur cette grande première réussie ainsi que sur le nouveau rendez-vous à venir ce week-end à Angers. Entretien.

Pierre, qu’as-tu ressenti au terme de tes premiers Championnats de France ?

Pierre RABINE : "C’était une énorme fierté et il y a vraiment eu deux moments très forts, très riches sur le plan émotionnel. Le premier, correspond à l’ouverture de la compétition avec La Marseillaise qui retentit et tout de suite après, mon nom et mon prénom ont été cités pour l’appel de la première course. Ça m’a donné des frissons. Le second est arrivé lors de la remise des médailles. Mon père m’a remis la médaille. J’ai pleuré, parce que c’était inespéré pour tout le monde. Il y a trois ans, j’étais dans un lit d’hôpital, dans le coma. Là, je me retrouve vice-champion de France du 50m brasse. C’était très fort. Rien que pour ça, ça donne envie d’y retourner et de faire encore mieux."

Comment t’es-tu senti physiquement et mentalement sur l’ensemble de tes courses ?

"C’est vrai qu’au départ, je me suis dit que mon objectif numéro un était de battre le plus de records personnels possibles. En réalisant ça, on essaie aussi de se rapprocher des minimas imposés par la Fédération française pour aller aux compétitions internationales. On regarde également les podiums et les médailles.
Il y a des courses où la concurrence est très élevée comme le 50m nage libre et le 100m nage libre. Ça va du champion du monde au petit nouveau venu sur les championnats de France… L’idée, c’est de se montrer. Ensuite, j’essaie tout de même de tout donner sur chacune des courses. Le plus important, c’est la gestion de la fatigue et du mental entre les courses. Sur certaines, je sais que je peux être plus performant que d’autres. Les courses s’enchaînent et il ne faut pas craquer et faire abstraction de la fatigue, en gardant le rythme que je m’impose chaque jour à l’entraînement. Je sais que trente minutes avant chaque course, je suis dans ma bulle, je ne parle plus. Je reste concentré. Mais le reste du temps, il faut aussi être capable de se relâcher. Moi, c’est par l’humour. Ça m’aide à évacuer la pression. De plus, j’ai été vraiment rassuré par mes proches et mon coach."

La cerise sur le gâteau, c’est cette médaille d’argent sur 50m brasse !

"Il y a moins de nageurs et de nageuses sur la brasse parce que c’est une nage éprouvante. Avant la course, je voyais que par rapport aux autres, mon temps pouvait me permettre de décrocher un podium. Je me suis dit que j’allais le faire. À l’échelle européenne, au moins, il y a la possibilité de faire des performances. Même si ce n’est pas la meilleure des nages, je sais que je peux arriver à faire de bonnes choses. Une médaille, c’est un gain de confiance. L’idée ensuite, c’est d’améliorer les chronos et de se montrer. Alors oui, bien sûr, c’est aussi très bien pour le palmarès et pour la visibilité."

Quelles sont tes attentes sur ce rendez-vous important Ă  Angers ce week-end, qualificatif pour les prochains Championnats de France petit bassin de la saison prochaine ?

"Enchaîner, c’est costaud, oui. On est rentré tard de Limoges, où avait lieu la compétition. C’est là où on voit que la phase de sommeil est plus qu’importante et à ne pas négliger.
Concernant les compétitions, pour moi, elles ont toutes la même importance. Me mettre plus de pression, ça ne peut que me desservir. Pour Angers, ce sera en petit bassin. Si les distances restent les mêmes, il y a toujours plus d’allers-retours à effectuer. C’est important de garder de la lucidité pour ne pas en n’oublier. Avec le stress, ça peut arriver. Les objectifs de cette épreuve régionale ? Se qualifier pour les prochains championnats de France, bien sûr, et grimper, dans le tableau individuel tout en se rapprochant des minimas de l’Équipe de France. Évidemment que s’il y a une première place à la clé, je prends tout de suite !"


Bonne compétition Pierre !



Les courses de Pierre Ă  Angers :

  • 50 m nage libre

  • 100 m nage libre

  • 200 m nage libre

  • 50 m brasse

  • 50 m dos

Par M.G


×