Pass Sanitaire | Les conditions d'accès au Stade

22 juin 2021

''Le foot et l'entreprise, un bon Ă©quilibre''

AnaĂŻs Messager

Arrivée dans les rangs du FC Nantes en 2018, Anaïs Messager (26 ans), évolue au cœur de la défense nantaise. Pour fcnantes.com, la native de Laval (Mayenne), également salariée du Club, revient sur son parcours sportif avec des moments très agréables et d'autres bien plus difficiles. Battante dans l'âme, elle affiche au quotidien beaucoup d'abnégation et une grande volonté d'aller de l'avant ! Rencontre.

LES DÉBUTS DANS LE FOOTBALL

Anaïs MESSAGER : "J'ai débuté à l'âge de 4 ans. Cette passion est venue de mon papa, qui entraînait le samedi et le dimanche après-midi, tout en jouant lui aussi le dimanche matin. Tous les week-ends, j'étais avec lui, un ballon dans les pieds. Finalement, on n'a pas tardé à me prendre ma première licence dans un petit club près de chez moi : l'US Le Genest. "

LE REGARD DES COPINES SUR LE FOOTBALL

"À ce moment-là, je n'avais pas beaucoup de copines (sourire), mais que des copains ! Quand ces derniers ont su que j'allais jouer au football avec eux, je suis devenue la "chouchou". J'ai été très bien intégrée à l'équipe. Que ce soit à l'école dans la cour de récréation ou au stade, on jouait tout le temps ensemble."

LA MIXITÉ DANS LE FOOTBALL

"J'ai eu du mal à ne jouer qu'avec des filles au départ. La première fois, c'était lors de détections à la Ligue avec les féminines. Je n'avais pas envie d'y aller parce que je préférais vraiment jouer avec les garçons. On m'a poussé à m'y rendre et aujourd'hui, finalement, je ne regrette rien parce que j'ai pu réaliser un joli parcours ensuite."

LE PARCOURS AVANT LE FC NANTES

"Vers l'âge de 15 ans, j'ai participé à une Coupe Nationale qui regroupe toutes les Ligues. On était plus de 350 et j'ai eu la chance d'être repérée pour intégrer, avec 17 autres filles, le pôle France de Clairefontaine. Je suis restée deux années là-bas tout en évoluant le week-end avec Le Mans FC et ce durant 8 saisons. Ensuite, j'ai rejoint le FC Lorient avant d'arriver au FC Nantes, en 2018."

LE CHOIX DU FC NANTES

"Après deux ans à Lorient, avec notamment une rupture des ligaments croisés dès la première année, j'ai décidé de rejoindre le FC Nantes. Tanguy Fétiveau m'a appelé et le projet proposé était vraiment intéressant même si auparavant, je n'avais jamais évolué en R1. J'ai pris le temps de réfléchir mais je suis très heureuse aujourd'hui. C'était vraiment un projet sur le long terme, tout en apportant mon expérience à cette montée."

L'ADAPTATION

"J'ai reçu un super accueil de la part du staff, des filles et du Club en général. La relation a tout de suite été bonne avec les administratifs du FC Nantes et sportivement, les joueuses ont été très réceptives à ma venue dans le groupe."

SALARIÉE ADMINISTRATIVE AU FC NANTES

"Après des échanges avec Tanguy Fétiveau, je l'ai informé que je ne voulais pas venir ici sans rien à côté du football. J'ai toujours voulu apporter mon expérience au sein du club dans des tâches administratives, notamment pour faire évoluer le football féminin et la section féminine du FC Nantes."

LES TĂ‚CHES QUOTIDIENNES

"Au quotidien, les journées sont assez chargées. Le matin, il y a l'entraînement et l'après-midi, je suis à la maison de la formation à la Plaine de Jeux. Le soir aussi, il y a quelques séances dans la semaine.
Au Club, je travaille plus dans la partie administrative et organisationnelle avec les déplacements à gérer pour la D2, les U19 ou les U15. Il faut également gérer la restauration, les hôtels. Dès qu'on a une blessée, je peux aussi être amenée à déclarer l'accident auprès de la Ligue... Lorsque nous avons également besoin de joueuses pour des événements, je peux faire le relais entre les filles et les structures qui sont demandeuses."

L'ÉQUILIBRE DU FOOTBALL ET DE L'ENTREPRISE

"J'ai toujours cette envie de jouer et d'avoir mon travail à côté. C'est important pour me libérer un peu du terrain. C'est une chance parce que je trouve cette double casquette très intéressante et l'équilibre est bon."

LA SECTION A BIEN ÉVOLUÉ...

"En effet, on a évolué. L'effectif a bougé mais c'est logique car on a besoin d'expérience au fil des saisons. On a également la chance d'avoir vu le staff s'élargir et le club a tout mis à notre disposition pour qu'on essaie d'accrocher au plus vite cette montée en D1 Arkema."

L'ÉQUIPE DE FRANCE

"Je retiens une très belle expérience, avec un but pour mon premier match en U16. J'avais des étoiles plein les yeux, je ne savais même pas comment le célébrer ! J'aurais aimé aller plus loin mais j'ai commencé à être blessée sur une pré-sélection et les blessures obligent le retour à la maison. Pendant ce temps-là, d'autres sont retenues et le temps passe."

LE POSTE DE DÉFENSEURE

"Avant d'être défenseure, j'ai effectué mes débuts dans les buts lorsque j'étais plus petite. C'est un poste qui me plaisait. Mais sur un match, avec les U13 garçons, il manquait un défenseur. Depuis ce jour, je n'ai plus quitté le poste. Et j'adore ça. Je ne m'interdis pas un retour dans les cages plus tard (rires)."

LES CARACTÉRISTIQUES

"Je pense avoir une bonne lecture de jeu et j'aime les duels aériens, jouer les ballons dans les airs. J'ai encore des choses à améliorer comme l'aspect athlétique et la vitesse. C'est un travail quotidien."

UNE GROSSE BLESSURE L'AN DERNIER

"C'est arrivé un vendredi matin, sur une séance qui n'était pas prévue au départ. Au tout début de celle-ci, je veux contrer un ballon sur une frappe. La joueuse qui venait de frapper a fini sa course dans mon genou qui lui, était resté enfoncé dans le sol. Le genou a tourné, a craqué et là, j'ai tout de suite compris que c'était encore ça, toujours au même endroit par rapport à la première fois."

UN LONG PROCESSUS POUR REVENIR

"Il y a plusieurs émotions. La première, c'est sur le coup avec la blessure et le long protocole que ça entraîne. Ensuite, il y a l’opération. On sait que les premiers mois seront difficiles notamment pour la mobilité, la flexion et l'extension de la jambe. Après, je suis partie à Capbreton, au CERS, durant trois semaines pour faire mon renforcement. J'ai gagné du temps, j'ai bien évolué. Enfin, il y a cette dernière étape de la réathlétisation (6 mois) que j'ai pu faire ici au FC Nantes avec Thomas. J'ai ensuite pu réintégrer le groupe mais le plus dur a été de reprendre mes repères, les bons appuis."

PAS BEAUCOUP DE MATCHES MANQUÉS...

"Oui, dans mon malheur, j'ai eu un peu de chance par rapport à ça avec la crise de la Covid-19. Mon opération était prévue en mars 2020 avant d'être décalée en juin 2020. J'ai perdu du temps mais au fil des mois et des différents reconfinements, je n'ai du manquer que 5 ou 6 matches."

IMPATIENCE DE REJOUER EN MATCH

"J'ai hâte de rejouer en match officiel, oui. Je compte bien me préparer psychologiquement et surtout physiquement pour les échéances à venir. On verra comment ça se passera mais je vais tout donner !"

Par M.G


Partenaires Principaux
Vivacy Macron

Partenaires Officiels
Shell Crédit Mutuel La Belle Equipe Charnel Fruits Minoterie Bourseau Vite Mon Marché AJP Immobilier Les Toits de Fred

Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Univers City Immo
Nantes MĂ©tropole
×