Pass Sanitaire | Les conditions d'accès au Stade

12 juillet 2021

''Si tu veux jouer, il faut courir''

Quentin Merlin

Quentin Merlin est le régional de l'étape. Retenu par Antoine Kombouaré pour le stage de préparation d'avant-saison 2021-2022, le jeune pornicais de 19 ans savoure tout en travaillant dur afin de répondre aux sollicitations du coach. Entretien avec le milieu de terrain nantais, chez lui à Pornic.

Quentin, comment se déroule le stage ?
Quentin Merlin : "Le stage se passe très bien. Je suis ici chez moi, dans ma ville de Pornic. C'est beau, surtout qu'il s'agit de mon premier stage avec le groupe professionnel. Ma famille et des amis m'ont rendu visite. Les stages Jean-Vincent, dont je suis le parrain, sont également venus."

Tu as chaussé tes premiers crampons à Pornic...
Quentin Merlin : "Oui, j'ai joué quatre saisons au FC Goélands Samaritains (U6/U10) et sous les couleurs de Pornic Foot (U12/U13). J'ai ensuite été invité à participé à un tournoi avec le FC Nantes à Bruxelles. Un essai convainquant qui m'a permis d'intégrer la Jonelière."

Quentin Merlin aux côtés de son père et de son frère au Complexe Sportif de Val Saint-Martin à Pornic

Le groupe monte en puissance. Comment gères-tu ?
Quentin Merlin : "La préparation est intense. On se prépare pour répondre présent dès le début de la saison. On travaille tous les aspects : physiquement, techniquement et tactiquement. Les séances de travail sont doublées tous les jours. Je fais donc attention à l'entraînement invisible : le sommeil, l'alimentation... Si tu n'y fais pas attention, c'est encore plus difficile. La préparation est éprouvante. Il faut digérer. "

On imagine que le cadre idéal et l'hébergement en Thalasso sont un plus...
Quentin Merlin : "Je connaissais l'établissement, mais je n'étais jamais venu. Je suis agréablement surpris. On peut profiter de beaucoup de services dans un endroit calme, reposant et apaisant au bord de la mer. C'est important."

Le coach Antoine Kombouaré a convié à Pornic plusieurs jeunes issus de l'Académie. Tu es d'ailleurs le plus expérimenté...
Quentin Merlin : "Oui ! Je conseille même un peu les plus jeunes (rires). La saison dernière, j'ai eu la chance de faire partie du groupe professionnel. Je connais les souhaits du coach à présent. Comment se comporter, les règles de vie... A l'entraînement, il faut rester soi-même. Et ne pas oublier de toujours travailler et courir !"

Justement, courir ne te fait pas peur...
Quentin Merlin : "Si tu veux jouer, il faut courir ! J'ai travaillé mon volume de jeu depuis les catégories U17 et U16 avec les coaches Johann Sidaner et Francis Liaigre. Ils m'ont fait prendre conscience qu'il fallait en faire davantage. Au Pôle Espoirs, j'étais sûrement un peu trop feignant."

Hâte de retrouver le terrain ?
Quentin Merlin : "Oui, j'ai hâte de rentrer dans le vif du sujet. Ça fait longtemps. Le premier match amical est à Pornic contre Guingamp. J'avoue que j'en ai envie, encore plus ici."

Que gardes-tu comme souvenirs de ta première apparition en pro à la Beaujoire contre Lens en Coupe de France ?
Quentin Merlin : "Tout simplement le fait de rentrer avec l'équipe première. J'en rêvais. En plus, mon père est lensois. C'est un clin d'oeil. Un souvenir qui me restera gravé. J'espère en avoir d'autres. "

Par A.D.


Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Univers City Immo
Nantes MĂ©tropole
×