Pass Sanitaire | Les conditions d'accès au Stade

14 juillet 2021

Un feu d’artifice de 16 ans !

Histoire et Patrimoine raconte...

C’est un marchand de bonheur. Si le label nantais fait toujours autorité dans le monde du football, c’est grâce à José Arribas qu’on le doit.

Il arrive sur la pointe des pieds, lors d’un premier entretien avec le Président Clerfeuille, qui se déroule le 14 juillet 1960.

Ce petit homme basque, inconnu du grand public, sort de l’ordinaire. Les dirigeants du FC Nantes, bien conseillés, s’aperçoivent très rapidement de la clairvoyance dans ses propos.

Lui-même raconte, avec détachement, son arrivée au Football Club de Nantes :


©Denis Roux-son radio

Rarement Président eut la main aussi heureuse, après 17 d’existence du Club. Monsieur Clerfeuille signe en ce mois de juillet 1960, un contrat au coach Arribas... qui finalement durera 16 ans.

Seize ans au cours desquels il obtient trois titres de Champion de France, avec les épopées européennes qui vont de pair, et participe à 2 finales de Coupe de France.

Son talent de formateur permet à des jeunes joueurs d’éclore rapidement.

Il exprime son sens de la formation ainsi : "(...) j’entends par "formés au Club" des joueurs opérant depuis les rangs des pupilles jusqu’aux catégories des cadets. Après c’est différent. Dans les clubs pros, si le joueur est bon, on le fait grimper en catégorie des juniors, et s’il est encore bon, on l’incorpore en équipe première. C’est trop tard. Par contre, dans un petit club, le bon cadet, on le surclasse tout de suite. C’est là qu’il apprend son métier. C’est la raison pour laquelle je pense que les centres de formation ont leurs limites, et que le rôle des petits clubs sera toujours primordial... Les centres et le clubs amateurs sont complémentaires."

José Arribas, c’est aussi "une voix". Elle s’impose à l’interlocuteur, elle en impose. Le timbre est grave et chaud, avec des accents humains qui nous donnent le temps d’assimiler ses mots simples, débités sans hâte ni hésitation. Ses mots sont ajustés et précis, tellement, que nous sommes vite convaincus.

Son explication du développement de sa stratégie footballistique en est la preuve inéluctable :


©Denis Roux-son radio

Son passage éclair à l’Olympique de Marseille (erreur de casting), et son épopée au LOSC (qu’il fait remonter en D1) sont autant de preuves apportées que le football est avant tout affaire d’adresse, de rapidité de course et d’exécution, mais également d’intelligence pour obtenir des résultats.

A ses débuts au FC Nantes, il sait faire un choix, et s’en tient à sa vérité qui est LA vérité, la seule.

Ses successeurs en apporte la preuve. Jean Vincent, le premier, en bénéficie dès 1977.


Retrouvez les archives du FC Nantes sur https://archives.fcnantes.com/


Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Univers City Immo
Nantes MĂ©tropole
×