Angers SCO - FC Nantes | Le groupe nantais

12 août 2021

Conférence de rentrée de la D2F

FĂ©minines

Retrouvez Mathieu Ricoul, l'entraîneur de la D2F, Jacky Soulard et Michel Valin - respectivement président et secrétaire de l'Association FC Nantes - à l'occasion de la conférence de presse avant la reprise du championnat.


Jacky Soulard

La section féminines continue de très bien se comporter avec 120 licenciées. On a vu de belles choses en U19 en espérant que les compétitions pourront aller au bout.
Il y a eu quelques mouvements à l'intersaison en D2 avec notamment deux arrivées. On accueille Mathieu Ricoul à la tête de la D2. On a de bons espoirs d'atteindre notre objectif qui est la montée en D1. Ce qu'on a pu voir de l'équipe nous permet de croire à une belle saison. Je suis confiant. On jouera à Saupin, ce qui est un plus, et on pourra accueillir des spectateurs.
Enfin, je voulais remercier le maire de la Chapelle-sur-Erdre pour la mise Ă  disposition de ses infrastructures.

Michel Valin

On se doit dans les statuts d'avoir une arbitre féminine. Nous avons eu des candidats pour les masculins et les féminines. On sera donc en conformité avec les règlements. On a été pénalisés par le passé avec une montée bloquée. Cette année, on sera dans les clous.
Pour notre match amical à Saint-Brévin, l'entrée est gratuite, mais il y a obligation de respect du protocole sanitaire avec distanciation et pass sanitaire.

Mathieu Ricoul

Olivier Bloino nous rejoint dans le rôle d'adjoint à la D2. Concernant les recrues, on a Pilar Khoury, Claire Lelarge et Océane Ringenbach qui nous rejoignent. La troisième recrues est . Elle nous rejoint lundi, avant le départ en stage au Haillan, mercredi.

Le remplacement de Tanguy FĂ©tiveau

Jacky Soulard : Tanguy a souhaité arrêté sa collaboration. Son activité au sein du STAPS ne lui permettait plus d`être disponible pour nous. On s''est trouvé à court alors qu'on comptait bien sur lui pour nous faire monter en D1. Je regrette, mais c'est la décision de Tanguy. Mathieu a les compétences pour prendre la suite.

Mathieu Ricoul : On va être dans la continuité. Malgré l'arrêt de la compétition, on a continué à s'entraîner comme s'il y avait compétition, de façon à mieux anticiper cette nouvelle saison.

Le poste de N°1 ?

Mathieu Ricoul : Ca s'est fait rapidement. Quand Tanguy nous a annoncé qu'il ne pouvait pas continuer, il y a eu des contacts pour plusieurs pistes. En discutant avec les dirigeants, les éléments étaient réunis pour que la solution soit interne. Je souhaite garder le contact avec les gardiennes pour pérenniser le travail de la saison passée. Le rôle évolue mais je suis encadré par un staff très compétent. Je suis serein sur ce début de saison.

Premier poste de numéro 1 ?

Mathieu Ricoul : Je ne suis pas dans la "gloriole" personnelle. Le football est fait d'opportunités. C'en est une. Je n'oublie pas d'où je viens. Je viens du monde amateur où j'entraîne depuis l'âge de 15 ans. C'est dans la continuité. Je suis très transparent avec les dirigeants. Je vais travailler très dur pour atteindre les objectifs fixés. On est concentrés sur notre challenge. On y va crescendo. Je suis fier et honoré qu'on me fasse confiance, mais je n'en fais pas une montagne.

Un championnat compliqué ?

Mathieu Ricoul : Les joueuses ont défini les objectifs individuels et collectifs. On jouera pour gagner, c'est évident. On prendra les matches avec rigueur et respect pour tous les adversaires. On est dans un groupe très difficile. Certains clubs ont déjà affichés leurs ambitions. Tous les matches seront compliqués et ce sera à nous de nous appliquer et de travailler au quotidien. Il faudra surtout se remettre en question et rester humbles. Ce sera un championnat très relevé.

Une D1 plus fournie pour le développement du football féminin ?

Mathieu Ricoul : Il y a des équipes de réelle qualité en D2. Il y a des joueuses qui ont vraiment le niveau pour évoluer en D1. C'est un passage pour les joueuses qui ont besoin de s'aguerrir. Le niveau D2 n'est pas négligeable. Il n'y a qu'une montée par groupe de 12 équipes.

Michel Valin : Il y a des discussions pour 2 montées par groupe pour passer la D1 à 14 équipes. C'est une possibilité.

Comment avez-vous constitué le groupe ?

Mathieu Ricoul : Il a été construit avec Tanguy. On a ciblé certaines joueuses. Celles qui nous rejoignent, ce n'est pas un hasard. On voulait davantage de qualité à l'entraînement. On intègre de jeunes joueuses. 4 ou 5 viennent de nous U19 où on fait du très bon travail. Le FC Nantes est réputé pour sa formation. On y travaille très bien !
Plutôt que d'aller chercher des joueuses très loin à des prix exorbitants, on s'appuie sur la formation. Un fil rouge cette année, c'est l'état d'esprit. On ne veut pas de joueuses qui ne soit pas dans le cadre. Il faut les qualités footballistiques, mais il faut les qualité humaines, le vivre ensemble. La valeur humaine est une priorité. Les joueuses qui sont là sont voulues.
Je privilégie l'état d'esprit du groupe. Si le recrutement nous apporte un plus, on va y réfléchir. Mais on a un groupe qui fonctionne bien et la priorité, c'est le groupe.

L'objectif, la montée ?

Jacky Soulard : Waldemar Kita veut la D1, nous aussi. On s'est donné les moyens au niveau du staff, de l'équipe et du budget. On peut travailler dans de très bonnes conditions. On va faire le maximum.

Le Havre comme favori de votre groupe ?

Mathieu Ricoul : Oui, mais d'autres aussi, comme Lille, Metz, Orléans, Saint-Malo...

Une épée de Damoclès ?

Mathieu Ricoul : Je n'ai pas d'épée de Damoclès. Je suis là tant que les résultats sont bons, comme tous les coaches.

Jacky Soulard : C'est un objectif commun. Personne n'est pointé du doigt. On a un contrat de confiance. On les voit à l'entraînement. On a de quoi faire des choses intéressantes. Les filles travaillent très bien.

Le match de préparation contre Guingamp, samedi ?

Mathieu Ricoul : C'est une prise de marques avec deux équipes homogènes pour donner du temps de jeu à tout le monde. L'objectif est déjà de travailler sur les principes défensifs et d'être dans la continuité du travail athlétique. C'est un match de préparation, à disputer sérieusement. On doit être précis sur nos principes défensifs pour progresser et être prêts pour le 5 septembre.

Leïla Peneau blessée

Mathieu Ricoul : Elle va bien. Elle a été opérée des ligaments croisés. Elle travaille très dur après son opération. C'est une travailleuse qui se donne les moyens de revenir, une compétitrice avec l'ADN jaune-et-vert. Je ne me fait pas de souci. Elle est très bien encadrée par le staff médical. On travaille étape par étape. On lui laisse le temps. C'est elle qui fixe les objectifs et on compte sur elle pour la deuxième partie de saison. Ce sera alors une sacrée recrues ! C'est une très bonne joueuse de foot.

Jouer Ă  Saupin

Jacky Soulard : C'est mythique et on pourra accueillir du public. Et c'est de la pelouse ! C'est une très bonne chose. Tous les matches sont le dimanche à 15h, avec entrée gratuite, avec protocole sanitaire.


Par F.C. et P.B.


Partenaires Principaux
Vivacy Macron

Partenaires Officiels
Shell Crédit Mutuel La Belle Equipe Charnel Fruits AJP Immobilier Les Toits de Fred

Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Univers City Immo
Nantes MĂ©tropole
×