Angers SCO - FC Nantes | Le groupe nantais

10 septembre 2021

''Il faudra un grand FC Nantes pour bousculer l'OGC Nice''

Antoine Kombouaré

Face aux médias ce vendredi midi, Antoine Kombouaré a fait le point avant la rencontre de dimanche après-midi (17h). Au Stade de La Beaujoire, les Jaune et Vert accueillent l'OGC Nice, formation toujours invaincue. Pour le technicien nantais, ce rendez-vous est important au retour de la trêve internationale, afin de repartir de l'avant en championnat.



LE POINT SANTÉ

Antoine KOMBOUARÉ : "Dennis Appiah (ischios) a été touché contre Lyon. Quentin Merlin est revenu de sélection (EDF U20) avec un petit souci musculaire donc il sera absent pour le week-end. Anthony Limbombe (ischios) est forfait, tout comme Willem Geubbels (ischios). On le prépare mais c’est trop juste encore pour lui.
Kalifa Coulibaly s’entraîne bien, tout comme Wylan Cyprien, depuis deux semaines. C’est intéressant, ça se passe bien et on verra l’entraînement de demain. On prendra une décision. Tous les deux postulent à une place dans le groupe."

WILLEM GEUBBELS

"On fait attention parce qu'il a connu pas mal de soucis physiques. À son arrivée de Monaco, on a reçu le dossier médical et surtout il y a eu des discussions avec le médecin de l'ASM. Ils avaient programmé un retour pour lui dans le groupe, la semaine prochaine. On va s’atteler à suivre le programme."

MOSES SIMON

"Il est revenu hier de sélection, après un long voyage. Il jouait mardi au Cap-Vert et au lieu de rentrer directement, il est reparti au Nigeria suite à un avion annulé, avant de revenir en France. Il était très fatigué hier et encore aujourd’hui donc on n’a pas forcé. De plus, il a joué les deux matches avec son pays."

LE TRAVAIL DURANT LA TRĂŠVE

"Lors de la première semaine, celle sans compétition, on a surtout insisté sur la régénération et le travail sur le volume. C’était très important de récupérer et faire attention aux joueurs qu’on avait à disposition. On a complété le groupe de travail avec les jeunes, c’était intéressant. Là, on retrouve tout le monde, tout doucement et il faut se remettre dans la compétition face à un adversaire très difficile."

LA FORME DU MOMENT EN L1

"On reste sur deux défaites de rang. Il faut casser cette spirale négative et ça passera par une très grosse performance face à Nice. On sait que l’OGC Nice est un gros morceau du championnat. Il faut se préparer à jouer mais surtout à vouloir gagner ce match."

L’OGC NICE

"Nice a marqué 9 buts sur les trois derniers matches, avec trois réalisations de Dolberg et idem pour Gouiri. Il faudra bien défendre et être capable de marquer. Cette équipe n’a toujours pas pris le moindre but… C’est une formation qui reste sur une mauvaise nouvelle avec ce match à rejouer face à l’OM alors qu'elle menait 1-0. Comment allons-nous retrouver cette équipe de Nice ? Dans quel état d’esprit ? C’est la grande question. Soit, ils se révoltent parce qu’ils ont perdu un point ou alors, cette décision de la commission leur a mis un coup sur la tête. Il faudra un grand FC Nantes dimanche pour pouvoir les bousculer et prendre les trois points.
On a regardé leurs matches, on a travaillé. On a prévenu les joueurs. On a toujours parlé d'une équipe de Nice qui aimait avoir la possession, tenir le ballon et maîtriser le jeu. Mais aujourd’hui, avec l’arrivée de Christophe Galtier, c’est une équipe qui joue peut-être plus sur la vitesse, les attaques rapides, avec des attaquants qui peuvent faire des différences. Il faudra être présent, sans être naïf et anticiper les situations. Il faudra aussi être capable de faire exploser cette défense niçoise."

LES ATTAQUANTS NIÇOIS

"Il n’y a pas qu’Amine Gouiri. En revanche, c’est un élément essentiel de cette équipe, de cette attaque. Dolberg est aussi présent et puis Nice a enregistré l’arrivée de Delort en fin de mercato. Il y a également des joueurs sur les ailes comme Kluivert, Stengs, Boudaoui… Ils ont une attaque de feu."

PLUS DE COMMUNICATION DANS L’ÉQUIPE CETTE SAISON ?

"J’espère surtout que depuis mon arrivée, les joueurs ont compris qu’on se devait de mieux faire que l’an passé. On doit en être capable. Nos exigences, nos ambitions doivent se traduire par des résultats. Pour moi, il n’y a que ça qui compte.
Après, la communication, c’est important. Aujourd’hui on doit un peu se battre avec l’usage du téléphone dans les vestiaires, comme dans tous les clubs. À notre époque, on passait notre temps à échanger, parler. Le constat à l’époque actuelle, c’est que les joueurs se préparent plus individuellement. C’est très important de se parler, notamment avant un match."

UN COACH INTRANSIGEANT ?

"Ce qui m’importe, c’est d’avoir une équipe qui va de l’avant. Bien sûr, j’ai toujours été un peu exigeant, j’aime gagner et surtout faire passer des messages. Je ne vais pas changer aujourd’hui, j’ai toujours été comme ça. Parfois, il faut être direct."

LES LATÉRAUX DU FC NANTES

"Il y a une forte concurrence et j’ai la chance d’avoir quatre très bons latéraux. Aucun joueur ne sort du lot et c’est intéressant de voir cette concurrence. Ensuite, ce sont mes choix. Mais à la fin, il faut qu’ils soient payants.
Plus généralement, je suis content d’avoir ce groupe plus conséquent, plus étoffé. Cette concurrence, ce sera aussi le cas sur les postes offensifs pour bientôt quand tout le monde sera revenu. Tout ça, ce ne sera que positif."

LES CHANGEMENTS DANS LE GROUPE PAR RAPPORT À SON ARRIVÉE À LA TÊTE DE L'ÉQUIPE

"Le groupe a changé parce que je pense qu’il est plus fort avec le vécu et la confiance qu’on peut avoir. On a confiance en nos qualités, en notre travail. On affiche plus d’ambitions et aujourd’hui, on a l’idée de gagner chaque match. On doit avoir ça tout le temps en tête, peu importe l’adversaire."

ENVOYER DES JOUEURS QUI N’ONT PAS JOUÉ DEPUIS LONGTEMPS, EN RÉSERVE ?

"Oui, je suis partisan de ça. Mais aujourd’hui, en National 2, le souci, ce sont les déplacements qui sont plus que lointains. Donc je ne préfère pas à l’extérieur. À domicile, ou pas si loin de Nantes, bien sûr. Après, je fais tout de même attention."

UN DÉBUT DE SAISON PROLIFIQUE EN LIGUE 1

"Je pense qu’il y a plein de de raisons et notamment l’arrivée de Messi, qui a pu provoquer quelque chose dans toutes les équipes. Il y a un engouement, tout le monde se prépare. Il y a un vrai élan. Le retour du public aide aussi, c’est sûr. Tout ça, ça donne un football panache avec des gens heureux et les joueurs ont envie de faire plaisir aux supporters. Pourvu que ça dure !"


FC Nantes - OGC Nice

5ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Dimanche 12 septembre, 17h
Stade de La Beaujoire


Par M.G


Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Univers City Immo
Nantes MĂ©tropole
×