03 octobre 2021

Nantes repart de l'avant !

FC Nantes - ESTAC Troyes (2-0)

Cet après-midi à La Beaujoire, le FC Nantes s'est imposé 2-0 face à l'ESTAC Troyes. Après un premier acte compliqué, les Jaunes ont su trouver les ressources nécessaires pour faire basculer cette partie en leur faveur.

Défait à Reims la semaine passée (3-1), le FC Nantes accueille l'ESTAC Troyes avec l'ambition de vite se relever pour ne pas douter.

Première mi-temps

L'entame de la rencontre n'est pas évidente pour des Canaris qui font face à une équipe troyenne entreprenante et audacieuse. Les hommes de Laurent Batles, qui n'ont connu la victoire qu'à une seule reprise avant ce rendez-vous, viennent en Loire-Atlantique avec de l'ambition. Celle-ci est démontrée par Baldé mais heureusement Castelletto est bien placé et intervient (11'). Blas, en solitaire, tente de répondre. Sa frappe depuis l'entrée de la surface est trop écrasée (19'). Troyes fait le jeu et sur une mésentente, Ripart n'est pas loin d'en profiter. Lafont, d'une très belle parade, détourne en corner (21'). Les Jaunes ont du mal à s'approcher des buts de Gallon et font face à un adversaire bien positionné. Cyprien, trop appliqué peut-être ne met pas le portier de l'ESTAC dans la difficulté sur une frappe trop axiale aux dix-huit mètres. Pris dans son dos, la défense nantaise est heureuse de voir quelques instants plus tard, la frappe de Rodrigues flirter avec le montant droit de Lafont (42'). La plus belle opportunité de ce premier acte est tout de même à mettre à l'actif des Canaris. Bien lancé en profondeur, Kolo Muani s'en va défier Gallon. Le dernier rempart troyen sort vainqueur de ce duel (43'). M. Brisard renvoie tout le monde au vestiaire, quelques minutes plus tard.

Deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, Nantes tente de mettre davantage le pied sur le ballon. Pourtant, ce sont bien les visiteurs du jour qui sont les plus dangereux. Sur un centre de Baldé, Rodrigues, situé au point de penalty, parvient à enchaîner le contrôle puis la frappe mais Alban Lafont se détend parfaitement et repousse le ballon des poings (55').

Un arrêt brillant, décisif même puisque 180 secondes plus tard, Girotto, sur un corner, force la décision (1-0, 58).
Tout s'enchaîne ensuite. Lafont, encore lui, s'interpose dans les pieds de Baldé parti en face à face (64'). Trois minutes plus tard, Blas se faufile dans la surface et lève son brallon sur un dribble. Le cuir heurte la main de Salmier et M. Brisard désigne le point de penalty. Blas, sûr de lui, transforme en force sous la barre transversale et Nantes fait le break (0-2, 69').
Ce but fait un bien fou et La Beaujoire savoure. Laurent Batles tente le tout pour le tout avec quatre changements simultanés. Un choix presque payant mais une nouvelle fois, Alban Lafont dit "non" à Brandon Domingues, auteur d'une reprise aux six mètres sur un centre de Hyun-Jun Suk (83'). Les dernières minutes défilent et le FC Nantes ne tremble pas.

Nantes voulait relever la tête, c'est chose faite ! Après une première période poussive, les Jaunes ont monté leur niveau de jeu par la suite pour forcer la décision. Désormais, place à une nouvelle trêve internationale. Prochain rendez-vous pour les Canaris, ce sera dimanche 17 octobre sur la pelouse des Girondins de Bordeaux, dans le cadre de la 10ème journée de championnat.



LES CHIFFRES CLÉS

2

Buteur pour l'ouverture du score jaune et verte, Andrei Girotto a une nouvelle fois débloqué le match. Comme face à Angers (succès 1-4), c'est le Brésilien qui a mis l'équipe sur les rails de la victoire. Après s'être libéré du marquage de Ripart, Girotto a placé un coup de tête imparable pour tromper Gallon. Il s'agit (déjà !) du deuxième but cette saison du numéro 3 nantais.

5

Le FC Nantes a remporté chacun de ses 5 derniers matches face à Troyes, sa plus longue série en cours face à cet adversaire dans l’élite et sa plus longue série en cours face à une équipe actuelle de la division.

1

Wylan Cyprien a délivré sa 1ère passe décisive parmi les 5 grands championnats depuis le 21 décembre 2019 (avec Nice face à Toulouse). À noter que 7 de ses 13 passes décisives en Ligue 1 ont été délivrées sur corner. Précis.



C'EST DIT

Antoine Kombouaré, entraîneur du FC Nantes : "C'est une énorme satisfaction. On venait de perdre à Reims et j'ai dit ne pas être satisfait de notre prestation. Les garçons ont bien réagi, même si c'est dans la difficulté.
Ce sont trois points qui sont les bienvenus. C'est encore fragile. Troyes est l'adversaire qui nous a le plus mis en difficulté."



Par M.G


Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Univers City Immo
Nantes Métropole
×