29 octobre 2021

''Si on baisse la garde, on va souffrir''

Antoine Kombouaré

Face aux médias ce vendredi midi, Antoine Kombouaré a fait le point avant la rencontre de dimanche après-midi (15h). Les Jaune et Vert se rendront sur la pelouse du Montpellier HSC, dans le cadre de la 12ème journée de Ligue 1 Uber Eats. Le technicien nantais se méfie de ce déplacement face à une équipe "revancharde" après sa déroute de la semaine passée à Monaco et surtout, qui performe à la maison. Retrouvez sa conférence de presse ci-dessous.



LE POINT SANTÉ

Antoine KOMBOUARÉ : "En plus des suspendus (Corchia, Fabio), Quentin Merlin (cheville gauche) ne sera pas avec nous. Osman Bukari (adducteur gauche), aussi. Ludovic Blas est incertain suite à une petite lésion au niveau du fibulaire droit. C’est juste derrière le tibia. Il ne peut pas s’entraîner depuis deux jours et il est soins. On fera un essai demain pour voir s’il pourra être avec nous dimanche.
Willem (Geubbels) a repris depuis le début de la semaine. Il fait toutes les séances avec nous, c’est bien. Maintenant, il faut qu’il enchaîne. Je suis en phase de réflexion pour savoir s’il va venir. Mais il est apte et on verra demain."

LE MATCH À MONTPELLIER

"Je m’attends à un match difficile. Si on se réfère sur le dernier match à domicile contre Lens, la victoire était logique, après un gros match de leur part. J’ai encore le souvenir de la déclaration de Franck Haise, le coach lensois, à l’issue du match. Il n’a pas reconnu son équipe, ses joueurs, la faute notamment au gros pressing du MHSC. Montpellier a été agressif dans le bon sens du terme. Même en infériorité numérique, ils ont su tenir leur avance. Je pense également qu’ils veulent prendre une revanche par rapport au dernier match à Monaco. Olivier Dall'Oglio a secoué ses joueurs car lors de la première mi-temps, ils sont passés à travers. Je m’attends vraiment à une équipe revancharde après ce « petit » Montpellier vu en Principauté.
De notre côté, on doit faire attention. Là, on a des bons résultats et on dit beaucoup de bien de nous. C’est la récompense du travail fait par les joueurs mais il faut être méfiant. Si on baisse la garde, on va souffrir."

PLUS DUR À L’EXTÉRIEUR CETTE SAISON ?

"Non je n’ai pas ce sentiment. Mais par contre, on est moins efficace dans les zones de vérité. C’est là où on doit progresser. Même si à Bordeaux, défensivement c’était beaucoup plus costaud avec seulement un tir cadré concédé. Il faut être capable de ne pas prendre de but et offensivement, malgré des bonnes situations, il faut parvenir à marquer davantage que l’adversaire."

LES SOUCIS DES ADVERSAIRES CONTRE LE FC NANTES

"J’aurais tendance à dire qu’on joue sur nos point forts. Bien sûr qu’on tient compte de ce que font nos adversaires. Mais sans faire injure à toutes les équipes qu’on affronte, hormis le PSG, peut-être l’OL et l’OM… il faut pouvoir s’appuyer sur nos atouts.
L’idée, c’est de jouer nos matches avec nos arguments. On doit progresser dans l’utilisation du ballon, s’appuyer sur une équipe qui peut jouer, contrer et attaquer. On doit s’appuyer sur notre vitesse devant et être bien plus efficace. Après, on aime se dire que les équipes nous craignent un peu plus et qu’on est une équipe difficile à jouer. C’est important. Ce respect et cette crainte se gagnent parce qu’on fait ce qu’il faut sur le terrain. Mais ça, c’est le cas aujourd’hui, à un instant précis. Est-ce que ce sera pareil à la 20ème journée où en fin de saison ? On verra."

LE MATCH CONTRE LE CLERMONT FOOT 63

"On savait qu’il ne fallait pas laisser jouer Clermont et à la récupération, de pouvoir garder le ballon. J’avais ce souvenir du match amical, les joueurs aussi. Si on a fait cette bonne entame, c’est parce qu’on craignait Clermont. On a été bon dans l’impact, fort dans la récupération et on a su rivaliser voire même mieux jouer qu’eux parfois. C’est bien. Le choix des joueurs, parfois c’est un pari. L’idée, c’était d’apporter cette touche qui nous manque dans la construction du jeu, de mieux préparer les actions. Contre Clermont, il y a eu de belles séquences. Il y a des automatismes qui se mettent en place et surtout l’envie de jouer ensemble. Mais l’efficacité avant tout !"

LE TRAVAIL DÉFENSIF

"Je ne veux pas parler de sérénité. On travaille tous les jours et chaque match est un défi avec des adversaires différents. Ils essaient de franchir ce verrou et de nous poser des problèmes. Je pense que c’est suite à la confiance acquise avec les résultats et la détermination, l’envie de bien défendre.
Aujourd’hui, c’est bien, c’est encourageant. C’est aussi dû au travail de toute l’équipe. Randal (Kolo Muani), Ludo, Moses (Simon) qui joue presque latéral gauche parfois… Les joueurs font les efforts ensemble et ce dès la perte du ballon. Lorsqu’on récupère le ballon, on veut s’offrir la possibilité d’amener le danger un peu partout. On verra ce week-end si cela est pareil, car chaque week-end est différent. Je n’espère pas mais peut-être qu’un jour on prendra 3, 4 buts. C’est bien, c’est encourageant mais ça reste fragile et ça demande confirmation.
Après, tout n’arrive pas par hasard et ce qu’on voit là, ça valide le travail. Il faut continuer dans ce sens en espérant aussi qu’un cleen-sheet arrive."

LES CHOIX DANS LA DÉFENSE

"Ils peuvent être tactiques, suite à une méforme, ou pour relancer ceux qui ne jouent pas. Mais l’essentiel, c’est que peu importe les joueurs sur le terrain, il y a une homogénéité dans le travail, dans les résultats. Il faut faire en sorte que l’équipe soit toujours efficace. Ce qu’on peut gagner dans un secteur avec Nicolas (Pallois) et JC (Castelletto), ce sera peut-être différent avec Andrei (Girotto) et JC (Castelletto) ou Andrei (Girotto) et Nicolas (Pallois).
Tous sont très complémentaires, c’est un gros avantage. Je me sens en confiance avec les différentes paires que je peux avoir en défense. Andrei (Girotto) est quelqu’un qui va vite. Pour lui, ce n’est pas un souci de jouer haut. Nicolas (Pallois) et JC (Castelletto) anticipent beaucoup et sont forts dans les duels au sol ou dans les airs. C’est pour ça que lorsque je change mes doublettes, je ne suis pas inquiet. Mais par exemple, avec Nicolas (Pallois), il y a un gaucher. Ce qui n’est pas le cas avec Andrei (Girotto) et Jean-Charles (Castelletto). Aujourd’hui, on a obtenu une certaine solidité mais ça demande confirmation à chaque match."

ANDREI GIROTTO

"Andrei (Girotto) peut jouer dans l’axe gauche ou l’axe droit de la défense, en plus du milieu de terrain. Sur les trois, Andrei (Girotto) a cette faculté à ressortir plus facilement le ballon de l’arrière et il possède le jeu long avec lui. Ce qui est fantastique, c’est de voir son rendement peu importe son positionnement. Il se rend indispensable aujourd’hui et il est essentiel à l’équipe. Il apport de la confiance, de la sérénité et de l’expérience. C’est un homme sûr. Ce que je préfère ? C’est le voir sur le terrain. En plus, il est efficace. C’est le deuxième meilleur buteur de l’équipe (3 buts) !"

LES LATÉRAUX

"J’ai la chance d’avoir quatre latéraux de qualité. Malgré les suspensions du week-end, j’ai encore Charles (Traoré) et Dennis (Appiah). C’est plus embêtant pendant le match s’il y a des soucis mais j’ai pour coutume de ne pas me plaindre. On fait avec."

LES MATCHES DE LIGUE 1 EN CHINE

"S’il faut le faire et qu’on doit le faire… On va le faire. Mais au-delà de ça, ça me paraît très compliqué ! Il faut penser au déplacement, au retour, l’enchaînement des matches ensuite. Je peux comprendre, pour la visibilité et si ça offre des moyens supplémentaires pour les droits TV… C’est vraiment plus tout ce qu’il y a autour qui me dérange. Après, physiquement, pour les joueurs c’est compliqué."

LES 5 CHANGEMENTS ADOPTÉS

"Peut-être que ça va creuser des écarts entre les équipes selon les effectifs mais j’estime que c’est une très bonne chose. Pour les joueurs, mentalement, c’est mieux et ils acceptent un peu plus d’être sur le banc au coup d’envoi. Et puis, il y a aussi plus de possibilités pour moi, en tant qu’entraîneur. Vraiment, ça aurait été dur de revenir sur cette situation à trois changements, comme avant."


Montpellier HSC - FC Nantes

12ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Dimanche 31 octobre, 15h
Stade de la Mosson


Par M.G, J.J


Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Univers City Immo
Nantes MĂ©tropole
×