05 novembre 2021

''Faire preuve de plus de détermination avec le ballon''

Antoine Kombouaré

Face aux médias ce vendredi midi, Antoine Kombouaré a fait le point avant la rencontre de dimanche après-midi (15h). Les Jaune et Vert seront opposés au RC Strasbourg Alsace, dans le cadre de la 13ème journée de Ligue 1 Uber Eats. Le technicien nantais ce duel s'annonce très relevé face à une formation en forme. Mais l'objectif premier est de conforter la bonne dynamique à la maison en s'imposant à domicile. Retrouvez sa conférence de presse ci-dessous.



LE POINT SANTÉ

Antoine KOMBOUARÉ : "Osman Bukari est toujours blessé. Les suspensions concernent Sébastien Corchia et Abdoulaye Sylla pour ce match. En revanche, on pourra compter sur les retours de Ludovic Blas, Quentin Merlin et Wylan Cyprien, qui était malade la semaine dernière. Fabio est également de retour de suspension."

LA SEMAINE DE LUDOVIC BLAS

"Jusqu’à mardi, il a continué à travailler avec le staff médical. Il a pu, depuis mercredi, reprendre tranquillement avec une moitié de séance. Jeudi et aujourd’hui, c’était mieux et il y avait une séance plus légère. Tous les jours il prend confiance. Il n’est pas à 100% mais il revient. C’est bien pour lui et pour les copains de le revoir dans le groupe. Il était touché au tibia, avec une petite lésion. Sur chaque appui, ça le lançait. Il a encore des petites douleurs mais il reste l’entraînement de demain. Il faudrait qu’il soit pratiquement à 100% demain pour qu’on puisse envisager d’être dans le groupe."

RC STRASBOURG

"On va jouer une équipe en confiance, qui vient de marquer 4 buts face à Lorient. Ils ont une attaque de feu. On s’attend à souffrir, à jouer une équipe athlétique, solide, bien en place et dont l’objectif premier est d’abord de ne pas prendre de buts. Ils ne se découvrent pas vraiment à l’extérieur. On a vu les statistiques et ils ne gagnent pas beaucoup loin de La Meinau mais ne perdent pas non plus énormément. Après, sur la durée du match, ils se découvrent davantage. C’est une équipe qui marque beaucoup sur les centres, même sur des touches, notamment la semaine passée. Il faudra être costaud. Devant, il y a des joueurs de talent avec une belle armada offensive, avec des éléments comme Gameiro, Ajorque, Diallo, Waris. Ils ont des attaquants d’expérience, efficaces mais aussi des milieux et des défenseurs qui se distinguent offensivement."

UN DUEL

"On a le même nombre de points qu’eux donc ça donne l’impression qu’il y a une « petite finale » avant la trêve. On a l’ambition de gagner ce match. C’est notre objectif et ce malgré le revers de la semaine passée."

LA DÉFAITE À MONTPELLIER

"Ce qui est bien, c’est qu’on a l’ambition d’aller de l’avant et on obtient des situations que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Après, il y a plusieurs facteurs. Peut-être qu’il y a la confiance mais je vais mettre l’accent sur le manque d’agressivité, de détermination. Il faut avoir la volonté de faire mal avec le ballon. Notamment en un contre un par exemple, pour dribbler, provoquer, centrer et frapper au but. S’il n’y a pas cette énergie, cette rage qu’il faut avoir pour marquer… on ne fait pas mal. La semaine et notamment avant les matches, on parle aux joueurs, on met des situations en place."

LE TRIO OFFENSIF DU FC NANTES

"C’est évidemment un avantage d’avoir des joueurs comme Ludovic Blas, Randal Kolo Muani et Moses Simon. Ce sont nos forces vives, ceux sur qui on compte. Mais il ne faut pas que ceux qui sont à côté, se reposent ou se disent que la concurrence est injouable. Que ces joueurs-là soient confortés dans leur position de joueurs cadres, c’est bien mais j’attends de ceux qui viennent les suppléer (Renaud Emond, Kalifa Coulibaly, Roli Pereira de Sa, Marcus Coco, Willem Geubbels, Osman Bukari), qu’ils soient capables d’apporter un peu plus. J’attends toujours plus d’eux.
On mise beaucoup sur ce trio offensif afin qu’il nous fasse gagner les matches mais je le redis, on attend encore plus des autres. Et il faut qu’ils me montrent avec le temps de jeu accordé, qu’on peut leur faire confiance notamment pour démarrer les rencontres. Après, en face, il y a des voraces (sic) qui font tout ce qu’il faut pour débuter et enchaîner les matches. Ils sont importants dans notre animation offensive."

LE DÉBUT DE SAISON

"On ne va pas noircir le tableau ! Ce qu’on fait c’est bien. Après, on attend toujours plus parce qu’on a le sentiment et c’est vrai, que ce sont de très bons joueurs. Mais dans une saison, il y a des moments plus creux. Dans les courses, dans le jeu et dans les situations, c’est intéressant. On a beaucoup de situations... C’est toujours bon signe. Mais dans le football, on se dit toujours que le plus dur c’est de marquer."

RANDAL KOLO MUANI

"Il y a un gros travail de fait à l’entrainement. Je sais que ça va basculer du bon côté pour lui. Le plus important, c’est qu’il répète les matches, les performances de qualité. Il ne lui manque qu’à être efficace. Mais il est jeune et il apprend tous les jours. Il a aussi et surtout un bon état d’esprit. En revanche, j’attends toujours plus de lui. Ses qualités ? Il a toutes les qualités pour jouer devant, que ce soit en pointe ou sur un côté. C’est un joueur qui perfore les défenses. Il peut faire des différences. Aujourd’hui, s’il veut passer le cap du top attaquant, ça se joue dans les statistiques. Mais c’est un bon passeur même s’il faut qu’il marque plus et lui le premier voudrait le faire. Après, l’objectif c’est que l’équipe gagne. S’il fait trois passes et qu’on gagne 3-1... je signe tout de suite."

LES JEUNES JOUEURS

"Ils sont loin, oui. Après, ils sont présents dans le groupe professionnel au quotidien donc ils progressent tous les jours et apprennent. Mais ils sont derrière certains joueurs qui aujourd’hui font eux aussi face à une rude concurrence comme Kalifa Coulibaly par exemple. Pour prendre l’exemple d’Abdoulaye Sylla, il y a des joueurs comme Nicolas Pallois, Jean-Charles Castelletto, Andrei Girotto… Les jeunes apprennent tous les jours, c’est bien. Abdoulaye Sylla peut jouer dans l’axe mais aussi à droite, oui."

PEU DE JOUEURS DE -21 ANS ALIGNÉS

"Oui, c’est inquiétant. Embêtant même. Mais c’est comme ça. Aujourd’hui, on recrute des joueurs l’extérieur qui sont bons, meilleurs que les jeunes du centre de formation et forcément que c’est plus difficile pour eux.
Quentin Merlin ? Il y a eu des blessures, des pépins et puis la concurrence est féroce au milieu de terrain. Mais c’est l’apprentissage. Ce qui est important et ce qu’il faut comprendre, c’est qu’ils (Quentin Merlin, Gor Manvelyan et Abdoulaye Sylla) font partie du groupe professionnel de 26 joueurs. Après, il ne faut pas oublier qu’ils montent tout juste du Centre de Formation et il y a un écart terrible aujourd’hui. Ils sont jeunes, progressent bien mais il est clair que pour l’heure, les places sont chères en équipe premières et les points aussi. Je m’appuie sur les meilleurs pour l’instant. Mais je ne les oublie pas et je rappelle que j’ai fait le choix de les faire monter avec nous."


FC Nantes - RC Strasbourg

13ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Dimanche 7 novembre, 15h
Stade de La Beaujoire


Par M.G, J.J


Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Univers City Immo
Nantes MĂ©tropole
×