26 janvier 2022

''J’accorde beaucoup d’importance à la Coupe de France''

Antoine Kombouaré

Face aux médias ce mercredi midi, Antoine Kombouaré a fait le point avant la rencontre de vendredi soir (21h). Pour rappel, les Jaune et Vert défieront le Stade Brestois 29 au Stade de La Beaujoire, dans le cadre des 8èmes de finale de la Coupe de France. Retrouvez sa conférence de presse ci-dessous.



LE POINT SANTÉ

Antoine KOMBOUARÉ : "Je suis content parce que je récupère Wylan Cyprien dans le groupe. Tout le monde est disponible. Sous réserve tout de même des tests Covid-19 à effectuer ce soir, à 21h. "

MOSES SIMON

"Concernant Moses Simon, j’ai pu l’avoir hier au téléphone. Il est évidemment déçu de cette élimination à la CAN mais content aussi, de rentrer avec nous. Je lui accordé la permission de revenir vendredi matin ici."

UNE EXCITATION PARTICULIÈRE AVANT CE MATCH DE BREST ?

"On a mis de côté le championnat afin de se tourner sur ce 8ème de finale. On s’attend à un match difficile, compliqué, avec un adversaire qui revient bien. On a cette chance de jouer chez nous et il faut saisir cette opportunité en faisant tout pour se qualifier.
On va prendre ce match avec le plus de sérieux et la plus grande humilité. Le Stade Brestois vient de battre le champion de France en titre, le LOSC, avec un gros match défensif notamment. Ils ont aussi des joueurs devant capables de faire mal à n’importe quelle défense. J’ai aussi le souvenir d’avoir leur match face au Paris SG. Ils ont réalisé une grosse entame et méritent de marquer dans ce premier acte. Ce fut plus dur ensuite. Une chose est sûre, ce ne sera pas le Stade Brestois qu’on a pu affronter au début de saison. Nous, on doit surfer sur notre dynamique en livrant un gros match défensif et étant aussi efficace offensivement."

LES RÉSULTATS DE L’ÉQUIPE AUJOURD’HUI

"Si je m’attendais à avoir de tels résultats en début de saison ? Non. Ces résultats sont au-delà de ce que j’espérais mais si on est là, c’est qu’on travaille bien. Les joueurs ont à nouveau confiance en eux, ils ont des repères, de la motivation. Les matches que l'on gagne sont des matches qu’on maitrise. Je vois une équipe qui va de l’avant, qui évolue le plus haut possible. Il reste encore 16 matches en Ligue 1. Il peut tout se passer. Je suis vigilant et j’attends de voir la suite. La réponse vient au quotidien avec l’implication, la volonté de tout le monde."

LES RÉSULTATS EN L1 PEUVENT-ILS PERMETTRE DE SE CONCENTRER AUSSI SUR LA COUPE DE FRANCE ?

"Aujourd’hui, on est super content de notre parcours en championnat. On a confiance en ce qu’on fait mais on sait aussi que la Coupe de France, c’est une autre compétition. Aborder ce match dans les bonnes conditions c’est une chose mais seul le terrain dictera les vérités. Il faut être capable de mettre en place les choses sur le terrain pour gagner et donc, se qualifier. On l’a vu à Sochaux juste avant la trêve, peu importe la manière, il faut se qualifier."

LA BONNE DYNAMIQUE DE L’ÉQUIPE

"La dynamique est intéressante parce qu’on peut aborder le match suivant avec la confiance nécessaire. Mais en football, tout va très vite et c’est le discours que je tiens. L’an passé, on a vécu l’enfer. Cette année, ça se passe bien mais on n’est pas encore maintenu. Il reste encore trois victoires à obtenir et celles-ci seront difficiles à aller chercher. La dynamique qu’on a en championnat, on aimerait qu’elle perdure en Coupe de France. La difficulté de cette compétition, c’est que chaque match est couperet.
Le nombre de points en championnat fait qu’on est plus en confiance. Ce qui me plaît surtout, c’est qu’on a des séquences de jeu très intéressantes et surtout, on devient plus efficace, plus tueur, à l’image de la rencontre face au FC Lorient (8 tirs cadrés, 4 buts). C’est ça le haut niveau. C’est bien, mais ce n’est que la vérité d’un match. Je me focalise sur ce qui arrive."

LA GESTION DU GROUPE AVEC LA COUPE DE FRANCE

"Pour moi, il n’y a pas différence entre le championnat et la Coupe de France. Je mets en place la meilleure équipe pour se qualifier. Cela étant, ça peut se jouer sur deux, trois joueurs. Mais plus on va aller loin, plus ce seront toujours les meilleurs éléments qui joueront. J’accorde beaucoup d’importance à ces matches de Coupe et tout dépend aussi de la répétition des matches. On tient compte de la santé des joueurs, de l’importance des rencontres et également de l’enchaînement des parties."

SON AMITIÉ AVEC MICHEL DER ZAKARIAN

"Je garde de très, très bons souvenirs de Michel (Der Zakarian). C’est un ami de très longue date. On a gardé de très bonnes relations. On s’écrit, on s’encourage quand l’un est en difficulté et on se félicite aussi lorsqu’il y a du bon travail d’effectué. C’est quelqu’un que j’aime beaucoup et je suis content de le revoir. Avec lui, peu importe les résultats, les matches, ça ne change pas. Ce sera mon adversaire pendant le match, mais avant et après, c’est mon ami."

LA COUPE DE FRANCE POUR LE COACH

"J’adore la Coupe de France. Après le match vendredi, on sera soit très heureux, soit très déçu. En championnat, si on perd, on peut se refaire. Idem pour les victoires qu’on ne fête plus trop parce que tout peut aller vite. Là, les émotions ressenties sont bien plus fortes. Quand on a la chance d’aller au bout et soulever ce trophée, ce sont des grands souvenirs parce que c’est de l’instantané."

LES DEUX BUTS ENCAISSÉS FACE AU FC LORIENT

"Tout n’a pas été parfait sur ce match, on le sait. C’est une piqure de rappel. Il faut corriger ça. Je pense que c’est venu à la suite d’un relâchement, un problème tactique et technique aussi. Je n’ai pas aimé ces deux buts encaissés mais la joie de gagner était bien plus forte parce qu’on a su rebondir après le revers à Nice. Peu importe le score et la manière."

PEDRO CHIRIVELLA

"A mon arrivée, je voulais qu’il soit important pour l’équipe. Il l'est vraiment devenu. Ses points à améliorer ? Surtout dans la partie offensive. Qu’il soit là à la dernière passe, qu’il puisse marquer aussi. Il pourrait améliorer ses statistiques, oui. Sinon, au-delà des qualités de joueur, c’est un homme sur qui on peut s’appuyer. C’est un leader de jeu et il répond à la mission donnée. Oui, c’est joueur important pour le FC Nantes. Il compense, équilibre au milieu et peut imposer le rythme."

LES TRAJECTOIRES DE WILLEM GEUBBELS ET JEAN-KÉVIN AUGUSTIN CETTE SAISON

"Ce sont des trajectoires encourageantes parce que ces garçons reviennent de loin. Pour Willem (Geubbels), souvent blessé par le passé, on ne parle plus de ses pépins physiques. C’est une première victoire. Il enchaine à l’entraînement et joue de plus en plus en match, tout en se montrant efficace. C’est une première étape.
Concernant J-K (Augustin), il a été réintégré à l’entraînement et s’entraîne bien. Il répète es séances, enchaîne. Ça lui donne du temps de jeu maintenant, j’attends la suite. Il est redevenu un joueur de football même s’il manque encore beaucoup de choses. C’est une étape pour lui aussi. J’attends la suite et je suis très exigeant avec lui.
Tous les deux ont du temps de jeu parce qu’ils sont performants. J’ai un groupe avec beaucoup de concurrence et les places sont chères."

LA SUPPRESSION DES PROLONGATIONS EN COUPE DE FRANCE

"Oui personnellement, je trouve ça bien de pouvoir enchaîner directement sur les tirs au but."

SA RELATION AVEC LE PRÉSIDENT

"Je me concentre sur mon travail. Chacun dans son domaine fait son travail. Le Président me laisse travailler. C’est aussi évidemment conditionné par les résultats. Après, même avec des résultats, j’ai été démis de mes fonctions comme entraîneur du PSG par exemple. Mais aujourd’hui à Nantes, on a des résultats et on travaille bien."



FC Nantes - Stade Brestois 29

8èmes de finale de la Coupe de France
Vendredi 28 janvier 2022, 21h
Stade de la Beaujoire


Par M.G & P.B


Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Univers City Immo
Nantes Métropole
×