19 février 2022

Une soirée enchantée !

FC Nantes - Paris SG (3-1)

Au terme d'un match complètement fou et d'une prestation collective de haute volée, le FC Nantes a disposé du Paris SG, ce samedi (3-1). Dans une Beaujoire des grands soirs, les hommes d'Antoine Kombouaré ont joué avec leur cœur et surtout, avec beaucoup de détermination. Grandiose !

Vainqueurs du Stade de Reims la semaine passée, les Jaune et Vert veulent enchaîner à La Beaujoire lors de cette affiche de prestige, face au Paris Saint-Germain.

 

Première mi-temps

 

L’entame de match est déjà folle. Et ce n’est à rien par rapport à ce qui va suivre. Notamment en ce qui concerne le show Alban Lafont. Décisif devant Bernat (3'), le portier jaune et vert voit Randal Kolo Muani battre Navas dans la foulée, d’un ballon subtilement glissé de l’extérieur du pied (1-0, 4’).
Au tour de Messi d’être mis en échec par Lafont (8’), avant que Merlin, quelques minutes plus tard, n’inscrive le premier but de sa jeune carrière d’une frappe surpuissante du pied gauche (2-0, 16’) Le coup est parfait !
Après Bernat et Messi, c’est au tour de Mbappé de venir buter sur Lafont (19’). Le rythme est fou. Justes techniquement, agressifs dans le bon sens du terme, les hommes d’Antoine Kombouaré sont omniprésents et en place. Lafont, encore lui, s’interpose à deux reprises en deux minutes (26’, 28’). Simon ne passe pas loin d’aggraver la marque mais cette fois-ci, Navas réalise la parade parfaite (30’). Le rythme redescend quelque peu jusqu’à cette fin de période complètement folle. M. Lesage pense expulser Appiah avant de revenir sur sa décision avec l’intervention de la VAR (45’). Et sur un ultime corner, Wijnaldum détourne une tête du bras. Avec la VAR, l’arbitre du soir accorde un penalty aux Nantais. Blas, avec conviction, bat le portier du PSG et fait évoluer le score juste avant le retour aux vestiaires (3-0, 45+6’).

 

 

Deuxième mi-temps

 

Au retour de la pause, on attend évidemment que les Jaunes maintiennent le rythme. Sauf que Paris se relance très (trop ?) vite par l’intermédiaire de Neymar (3-1, 47’). Battu sur ce coup, Lafont n’abdique pas et continue son récital avec une nouvelle intervention devant Mbappé (54’). En contre, les locaux sont toujours aussi tranchants et il faut un retour salvateur de Bernat pour empêcher Kolo Muani d’inscrire un doublé (57’). Dans la continuité, Appiah est cette fois-ci fautif et offre un penalty aux Parisiens. Neymar, spécialiste de l’exercice, voit sa tentative être stoppée par Lafont, qui a attendu le dernier moment pour partir du bon côté (59’). Nantes tient, Paris ne trouve pas la solution. Déterminant mardi devant le Real Madrid cette semaine en C1, Kylian Mbappé rate pratiquement l’immanquable, seul devant le but un quart d’heure du terme (73’). On se dit alors que tout peut sourire ce soir aux Jaune et Vert. Une pensée qui devient de plus en plus réelle surtout quand Lafont, encore et toujours lui, détourne brillamment la frappe de Draxler (84’). La Beaujoire est aux anges et chante pour donner les dernières forces dans cette bataille. Une bataille gagnée au coup de sifflet libérateur de M. Lesage.

 


 

Paris n’avait perdu qu’une seule rencontre de L1 en 24 journées avant ce match. Ce soir, les Jaunes ont réussi une performance XXL pour s’offrir le scalp du leader incontesté de cette Ligue 1 Uber Eats !
Le prochain rendez-vous sera cette fois-ci à l'extérieur. Les Canaris iront à Metz, dans le cadre de la 26ème journée de Ligue 1 Uber Eats. Avec évidemment, la ferme intention d’aller faire un résultat pour enchaîner et bonifier ce succès du soir.

 

Lafont, taille patron !

 

Il était à l’honneur du FC Nantes Magazine distribué ce soir à La Beaujoire. Avec ce titre : « Lafont, taille patron ». Comme un symbole et surtout, comme lors du match aller, le portier jaune et vert a une nouvelle fois écœuré les éléments offensifs parisiens. Avec en clou du spectacle, un penalty stoppé devant Neymar pour garder ce double avantage (3-1). Une grande performance. Un chef d’œuvre même. N’ayons pas peur des mots.
D’ailleurs, le quotidien sportif « L’Équipe », lui a attribué la note exceptionnelle de 10/10 ! Il est seulement le 13ème joueur et surtout, le 3ème gardien à recevoir une telle note dans l'histoire du journal.
LA STAT’ EN PLUS : 3 des 4 derniers penalties arrêtés en Ligue 1 Uber Eats – toutes équipes confondues – sont l’œuvre d’Alban Lafont. Spécialiste, non ?


 

LES CHIFFRES CLÉS

 

1
Ce soir, le jeune Quentin Merlin (19 ans), formé à la Maison Jaune et qui s’impose au sein du onze de départ nantais, s’est offert son tout premier but en professionnel lors de cette affiche de gala. Un moment toujours ancré dans une vie. Qui plus est lorsqu’il repensera à cette réalisation du pied gauche, son pied fort, dans la lucarne de Navas.

   

2
Le FC Nantes a remporté 2 de ses 3 derniers matches contre Paris en Ligue 1 (1 défaite).

 

4
Randal Kolo Muani est impliqué dans 4 des 6 derniers buts de Nantes contre Paris en Ligue 1 (3 buts, 1 assist). C’est d’ailleurs l’adversaire contre lequel il a inscrit le plus de buts dans l’élite (3).

 

7
Moses Simon a délivré 7 assistances en Ligue 1 cette saison. Aucun joueur de Nantes n’a fait mieux sur un même exercice depuis qu’Opta analyse la compétition (2006/07).

 

23
Ludovic Blas a inscrit son 23ème but avec Nantes en Ligue 1. Seuls Emiliano Sala (42) et Marama Vahirua (24) ont marqué davantage avec les Canaris dans l’élite au 21e siècle.

   

Avec OPTA



C'EST DIT

Antoine Kombouaré, entraîneur du FC Nantes : "C'était ce qu'on avait envie de voir de la part de nos joueurs. Il était interdit de ne faire que subir, de ne faire que défendre. Il fallait jouer un match d'hommes, avec de l'ambition. On était sur le fil, mais c'était le plan."



AUTOUR DU MATCH

La feuille de match >>>

Par M.G


Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
ZEbet
Leclerc PĂ´le Sud
Nantes MĂ©tropole
×