Groupe Pro
Moussa Sissoko, première recrue !

12 mars 2022

Coup d'arrĂŞt pour le FC Nantes Ă  Troyes...

ESTAC Troyes - FC Nantes (1-0)

Dans un soir sans, les Jaune et Vert se sont inclinés sur la pelouse de l'ESTAC (1-0). En plus de la défaite, les visiteurs ont connu plusieurs pépins physiques... Une soirée à oublier dans l'Aube.

Sur une très belle série en championnat (3 succès sur les 4 derniers matches), le FC Nantes espère bien poursuivre sur sa lancée, en venant défier l'ESTAC Troyes sur sa pelouse.

Première mi-temps

Le début de la rencontre est équilibré et les deux formations s’observent. Le ballon est tout de même davantage troyen sur les minutes qui suivent. Des locaux qui font preuve de patience au moment de construire. Un peu bousculés, les Nantais voient également Nicolas Pallois sortir sur blessure au quart d’heure de jeu. Dans leur camp et subissant le pressing troyen, les hommes d’Antoine Kombouaré affichent des difficultés au moment de la première relance. Sur un long ballon, ce sont pourtant bien les Jaune et Vert qui se procurent la première situation de cette partie. Appiah entre dans la surface mais ne parvient pas à maîtriser suffisamment le cuir pour enchaîner... Gallon, de la tête, intervient avec un brin de réussite (26’).
Troyes continue tout de même de se porter dans le camp nantais. Sur une incursion de Larouci, très remuant pour sa première titularisation en L1, Girotto sauve son équipe d’une intervention décisive dans ses six mètres (32’). Larouci, toujours lui, oblige cette fois-ci Lafont à la plus grande vigilance sur un pointu spontané à l’entrée de la surface (34’). Le temps fort est troyen en cette fin de période mais les Jaunes essaient tout de même de se projeter. Sur une merveille de centre de Simon, Samuel Moutoussamy, esseulé, n’est pas loin de surprendre Gallon mais sa tête croisée passe à quelques centimètres des buts de l’ESTAC (41’). Finalement, quelques secondes plus tard, c’est bel et bien Troyes qui va ouvrir le score par l’intermédiaire d’Ugbo, tout seul au six mètres (1-0, 43’).
Mothiba, juste avant la pause, n’est même pas loin de faire le break mais sa tête passe juste au-dessus des buts de Lafont (45+1’).

Deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, pas de changement à signaler. Le manque de justesse dans les transmissions est toujours visible chez les Jaunes qui peinent à poser leur jeu. Après Pallois en première période, c’est cette fois-ci au tour d’Andrei Girotto de céder sa place (53’). Rien n’est facile ce soir dans l’Aube… À l’image de la sortie sur blessure de Charles Traoré (64’). Les actions se font rares d’un côté comme de l’autre. Le premier tir de ce deuxième acte est troyen et Ripart trouve les gants de Lafont (70’). Il faut attendre la 72ème minute de jeu pour voir la première - et seule - frappe cadrée des Jaunes. Elle est signée Geubbels, entrée en jeu quelques minutes plus tôt. Mais Gallon capte sans souci. Malgré ce léger sursaut, les Canaris ne trouvent pas l’inspiration pour porter encore un peu plus le danger sur les cages troyennes. En face, l’ESTAC résiste et ne passe pas loin de faire le break. Lafont, solide, repousse (90+3’).

Face à un adversaire qui a joué son match avec courage et envie, les Jaunes n’ont jamais su trouver la faille. Ils repartent de Troyes avec un résultat défavorable et un scenario qui n'a rien de très réjouissant.
Le prochain rendez-vous sera à la maison. Les Canaris accueilleront le LOSC, Champion de France en titre, dans le cadre de la 29ème journée de Ligue 1 Uber Eats. Avec l’idée de tout de suite réagir à la maison, avec le soutien du peuple nantais.



Triple coup dur en défense…

Nicolas Pallois (15’, genou), Andrei Girotto (53’, pied) et Charles Traoré (64’, genou) touchés, ont dû céder leur place suite à des blessures. Dans un match déjà loin d’être évident, ces trois sorties durant la rencontre n’ont pas du tout arrangé les affaires des Jaune et Vert...


 

LE CHIFFRE CLÉ

16
Le FC Nantes a pris 16 points de moins à l'extérieur qu'à domicile en Ligue 1 cette saison, soit le plus fort différentiel du genre dans l'élite à égalité avec Rennes. Les Canaris sont restés muets lors de leurs 3 derniers déplacements en L1, une première depuis février-avril 2019 (4).

 

Avec OPTA



C'EST DIT

Antoine Kombouaré, entraîneur du FC Nantes : "Déçu du résultat ? Oui et non. La première mi-temps n'est pas bonne du tout. Quand on entame un match comme ça, on ne peut pas espérer grand-chose. On fait une très belle deuxième mi-temps. Mais on aurait pu jouer trois heures sans marquer. Troyes joue sa survie et a fait ce qu'il faut pour garder son petit avantage.
Ce qui me gĂŞne le plus, ce sont les blessures. C'est embĂŞtant pour la suite."



AUTOUR DU MATCH

La feuille de match >>>

Par M.G


Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Nantes MĂ©tropole
×