30 avril 2022

Nantes peut nourrir des regrets...

RC Lens - FC Nantes (2-2)

Malgré un double avantage de deux buts à la pause (0-2) et une supériorité numérique dès la 19ème minute après l'exclusion de Leca, les Nantais ont vu les Sang et Or revenir à leur hauteur à moins de dix minutes du terme de cette partie (2-2).

Tombeurs de Bordeaux dimanche dernier au terme d'un match complètement fou, les Jaune et Vert veulent continuer d'engranger de la confiance à quelques jours de la Finale de Coupe de France ! Rien de mieux qu'une belle et grosse affiche en terres lensoises pour joli défi.

Première mi-temps

L’entame de la rencontre est rythmée des deux côtés. Ce sont les Lensois qui sont les premiers à tenter leur chance. Sotoca est trouvé en retrait mais il n’attrape pas le cadre de Lafont (5’). Moses Simon, très en vue sur ce début de partie, alerte une première fois Leca, d’une tentative puissante dans l’axe (6’). Leca vigilant puis Leca impuissant, quelques instants plus tard, sur la très belle frappe croisée du Nigérian à l’entrée de la surface. Nantes prend les commandes (0-1) !

Les Lensois, surpris, tentent de réagir rapidement mais les Jaune et Vert sont bien en place. Sur un long ballon vers l’avant, Simon est trouvé dans la profondeur. Leca, sorti à sa rencontre, vient le heurter. M. Léonard ne tergiverse pas et sort le carton rouge contre le portier lensois (19’). Les hommes d’Antoine Kombouaré tentent de faire tourner le ballon pour déstabiliser le bloc sang et or et la conservation se veut sereine. Capables de faire mal à n’importe quel moment cette saison, les Nantais vont le prouver à nouveau. Sur une frappe lointaine de Cyprien, Farinez repousse difficilement. Simon, en embuscade, pousse dans le but vide (0-2, 32’). Le break est fait !
Bien en jambes, attentifs, les visiteurs du jour regagnent le vestiaire avec ce double avantage amplement mérité.

Deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, Roli Pereira de Sa entre en lieu et place de Pedro Chirivella. Les Sang et Or, menés de deux buts, tentent de se relancer au plus vite. Mais Lafont, bien concentré et en place à son deuxième poteau, repousse la tentative d’Haïdara (52’). Les Jaunes essaient quant à eux d’enfoncer le clou. Seulement voilà, le dernier geste n’est pas juste, à l’image de la frappe de Cyprien (58’). C’est aussi le cas après un bel enchaînement collectif mais Moutoussamy tarde trop avant d’armer et se voit être repris de justesse (61’).
De la précision, les Sang et Or, eux, vont en faire preuve. Sur une remontée de balle rapide, Fofana fixe et décale Pereira Da Costa. Déjà buteur au match aller, le Lensois récidive d’une frappe enroulée, imparable (1-2, 67’).
Poussés par son public, les pensionnaires de Bollaert-Delelis vont même revenir à hauteur des Nantais. Après un léger contact (existant) entre Lafont et Saïd dans la surface jaune et verte, M. Léonard, avec la VAR, désigne le point de penalty. Kalimuendo, plein centre, bat le dernier rempart des Canaris (2-2, 81’).

Les hommes d’Antoine Kombouaré, bousculés dans ce deuxième acte, vont tout de même s'offrir deux nouvelles situations pour faire la différence. Moutoussamy, trouvé dans la surface, voit cette fois-ci Farinez détourner sa tentative (89’). Au bout du bout, du temps additionnel, Coulibaly a la balle de match. Servi plein axe mais gêné par le retour de Wooh, l'attaquant nantais ne peut enchaîner correctement. Sa frappe termine dans le petit filet du portier lensois (90+5’).


Dommage pour les Nantais, qui avaient pourtant les cartes en mains au retour des vestiaires et qui ont finalement vu les Lensois revenir Ă  leur hauteur.
Prochain rendez-vous pour les Jaune et Vert, dans une semaine jour pour jour. Et quel rendez-vous ! Les Nantais seront à St-Denis, au cœur du Stade de France, afin de défier l'OGC Nice (21h), dans le cadre de la finale de la Coupe de France.



Moses Simon intenable !

Quoi de mieux qu’une performance XXL de l’ailier nantais en ce jour de 2ème anniversaire de sa petite fille ? Partout, l’international nigérian était vraiment partout ce samedi après-midi. Dans tous les bons coups, le numéro 27 nantais a vu ses efforts être récompensés. D’abord sur l’ouverture du score (8’), puis lors de l’expulsion de Leca (19’), et enfin au moment de venir faire le break (32’). Sorti à vingt minutes du terme de cette partie, il n’a malheureusement pu que constater le retour lensois en fin de match.



C'EST DIT

Antoine Kombouaré, entraîneur du FC Nantes : ""Je suis satisfait, vraiment. Même si on fait une grande première mi-temps, j'avais prévenu mes joueurs qu'il fallait travailler pour ce troisième but. Lens mérite de revenir au score. On aurait aussi pu perdre. Repartir avec un point est une bonne chose."



AUTOUR DU MATCH

La feuille de match >>>

Par M.G


Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Univers City Immo
Nantes MĂ©tropole
×