20 mai 2023

Le FC Nantes n'y arrive toujours pas...

FC Nantes - Montpellier HSC (0-3)

En s'inclinant largement cet après-midi à La Beaujoire devant le Montpellier HSC (0-3) pour le compte de la 36ème journée de L1, le FC Nantes a grillé une cartouche dans sa quête du maintien. Désormais, il ne reste plus que deux matches pour redresser la barre, avec l'idée d'être en dehors de la zone rouge au soir de la 38ème journée... Plus que jamais, le temps est compté.

Première mi-temps

Dès la 3ème minute de jeu, Andy Delort se blesse et est contraint de laisser ses coéquipiers. Un premier coup dur dans cette rencontre.

Présents dans l'envie et la détermination, les Canaris jouent la tête haute. Le pressing est intéressant et met à mal la défense montpelliéraine, qui fait le dos rond. Merlin trouve Blas dans la surface. Sur son pied gauche, le numéro 10 du FCN arme mais Lecomte (3'). Castelletto, à son tour, s'essaie sur un centre-tir mais une nouvelle fois, le portier du MHSC s'interpose. Blas, en vue dans ce premier quart d'heure, arme une volée mais le dernier rempart adverse est toujours présent (19'). Le rythme retombe ensuite quelque peu et Montpellier semble prendre le contrôle du jeu et du ballon. Il faut attendre la demi-heure de jeu pour voir les visiteurs du jour tenter leur chance (34'). Mais surtout, quelques instants plus tard, Ferri est à la conclusion d'un une-deux parfaitement exécuté avec Savanier, de retour de suspension (0-1, 37'). Le coup est dur à encaisser. Le réalisme adverse, terrible.
Juste avant la pause, les hommes de Michel Der Zakarian passent d'ailleurs proches de faire le break. Sur un long renvoi de Lecomte, Girotto laisse filer et Nordin pense en profiter au moment de battre Lafont. Mais l'arbitre assistant lève logiquement son drapeau pour un hors-jeu (45+2'). Nantes a frôlé la correctionnelle...

Deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, celui qui pensait avoir fait le break juste avant la pause, va finalement pouvoir laisser éclater sa joie. Sur un renversement de jeu, Nordin hérite du cuir puis travaille dans la surface. Sur son pied gauche, l'ancien stéphanois enroule parfaitement et vient mystifier Lafont (0-2, 47'). Celui-ci, fait très, très mal. "Il arrive beaucoup trop tôt en deuxième mi-temps", note notamment Pierre Aristouy au terme de la partie. Peu avant l'heure de jeu, le technicien nantais fait entrer Appuah. Le jeune canari, qui connaît sa deuxième apparition en L1, ose, tente des choses. Mais c'est bien Montpellier qui s'offre les meilleures opportunités. Nordin est mis en échec par le dernier rempart nantais (60'). De quoi faire tourner le match ? Malheureusement non. Le FC Nantes essaie mais le jeu est quelque peu stérile. En toute fin de partie, Falaye Sacko, plus prompt que la défense nantaise, vient glisser le cuir sous Lafont. Un but finalement symbolique de ce qu'il vient de se passer cet après-midi à La Beaujoire (0-3, 88').

Prochain rendez-vous pour les joueurs de Pierre Aristouy, samedi soir (21h), sur la pelouse de la Decathlon Arena - Stade Pierre Mauroy de Lille. Cette rencontre s’inscrira dans le cadre de la 37ème et avant-dernière journée de L1. Il n'y a plus de temps à perdre...


LES CHIFFRES CLÉS

13
Battu par le Montpellier HSC, Nantes n’a plus gagné en Ligue 1 depuis le 12 février dernier (1-0 contre Lorient) et reste sur 13 matches sans victoire (5 nuls, 8 défaites), sa plus longue série sans gagner depuis novembre 2020-février 2021 (15).

12
Nantes a concédé l’ouverture du score à domicile à 12 reprises cette saison en 18 réceptions en Ligue 1, seuls Ajaccio et Angers ont plus vu leur adversaire marquer le premier but chez eux dans l’élite en 2022/23 (13).

4
Les Jaune et Vert sont restés muets lors des 4 derniers matches de Ligue 1, soit autant que lors des 14 précédents. Les Canaris n’avaient plus connu pareille disette dans l’élite depuis novembre-décembre 2016 (4).

MERCI !

30170
Plus de 30 000 spectateurs sont venus garnir les travées de La Beaujoire cet après-midi ! MERCI pour votre fidélité, merci pour votre soutien de tous les instants. La période n'est pas évidente mais c'est ensemble, qu'on ira chercher ce maintien si important pour toutes et tous.

C'EST DIT

Pierre ARISTOUY, entraîneur du FC Nantes : "Le premier sentiment, c'est de ne surtout pas être dans le désarroi ou d'abandon. C'est de la déception, une prise de conscience qu'il y a beaucoup de choses à faire. Il y a une fragilité mentale qui nous fait déjouer. On manque de confiance."


AUTOUR DU MATCH

La feuille de match >>>

Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
ZEbet
Leclerc PĂ´le Sud
Nantes MĂ©tropole
×