28 mars 2013

M. Der Zakarian : ''De bons matches à jouer''

Dans un stade plein comme un oeuf, le FC Nantes recevra samedi (14h) le leader du championnat, l'AS Monaco. "On arrive dans la dernière ligne droite, et c'est un match à gagner, résume Michel Der Zakarian. Ce sont de bons matches à jouer. Quand on est un sportif de haut niveau, c'est ce à quoi on aspire." Malgré une préparation perturbée par les blessures et les rendez-vous internationaux, les Canaris n'auront d'autre objectif que la victoire devant leur public, pour rester plus que jamais dans la course à la montée.

Un petit point sur l'infirmerie ?
Michel Der Zakarian :
Ahmed Madouni (genou) et Vincent Bessat (côtes) seront absents. Pour ce qui est de Gabriel Cichero (coup), on fera un état des lieux cet après-midi.

Face à Monaco, c'est le grand rendez-vous...
Michel Der Zakarian :
Comme tous les matches, ce sont trois points qui sont en jeu. Bien sûr, c'est un match important. On arrive dans la dernière ligne droite, et c'est un match à gagner.

La pression est-elle plus importante au moment d'aborder cette dernière ligne droite ?
Michel Der Zakarian :
Mais c'est depuis le début que nous avons la pression ! Là, c'est un match important, mais il n'y a que trois points en jeu. Si on gagne, on revient à un point. Et derrière, ça colle toujours. C'est le sport de haut niveau. Il faut être prêt le jour J pour gagner.
Même quand on avait six points d'avance, on savait que ce n'était pas joué. Beaucoup de gens s'enflamment un peu vite. Mais pour connaître le sport de haut niveau, il y a encore beaucoup de points à prendre. Avec la victoire à trois points, ça va vite. Il nous reste quatre matches à la maison, et nous devons faire carton plein. Comme les années précédentes, c'est un championnat très homogène. Il faut être régulier. De toute façon, si on veut monter, il faut gagner les matches. Nous avons des matches importants qui arrivent. Ce sont en plus de bons matches à jouer, dans un stade plein. Quand on est sportif de haut niveau, c'est ce à quoi on aspire.

Que pensez-vous de cette équipe de Monaco ?
Michel Der Zakarian :
C'est une équipe très réaliste, comme on a su l'être nous-aussi. Ca défend bien, et c'est très performant dans les zones de vérité. Ils ont des joueurs capables de marquer à tout moment.
Contre Angers, ils ont fait un très bon match.

Est-ce une équipe qui a évolué depuis votre confrontation à Louis II ?
Michel Der Zakarian :
Elle a évolué dans la maîtrise collective, notamment avec l'arrivée d'Obbadi au milieu du terrain qui régule bien le jeu.

Que vous inspire le fait de jouer dans un stade plein ?
Michel Der Zakarian :
C'est une ville - une région - de foot. Les gens aiment les grosses affiches. Ils sont en attente depuis quatre - cinq ans. Ils veulent voir de beaux matches. C'est bien pour nous de jouer dans un stade plein. J'espère que le public va nous sublimer pour qu'on soit encore meilleurs. A nous de mettre le bon contenu et une grosse détermination pour gagner les duels.

La préparation de ce match a-t-elle était plus compliquée, du fait des absences des internationaux ?
Michel Der Zakarian :
On ne peut rien préparer collectivement quand on a cinq joueurs en sélection. En Ligue 2, il est rare d'avoir ces problèmes.
On a travaillé comme on le fait habituellement. Les joueurs connaissent le système.

FC Nantes - AS Monaco

30ème journée de Ligue 2
Samedi 30 mars 2013 - 14h00
Stade de la Beaujoire

Par Propos recueillis par F.C.