05 février 2014

FCN - PSG (1-2) : Nantes sort la tĂŞte haute

En demi-finale de la Coupe de la Ligue, le FC Nantes s'est incliné face au Paris SG. Si les Canaris et la Beaujoire ont repris espoir après l'égalisation d'Olivier Veigneau (82'), Zlatan Ibrahimovic s'est une nouvelle fois révélé décisif pour les siens, en inscrivant son deuxième but de la soirée au bout du temps réglementaire. Non, Nantes n'ira pas au Stade de France. Mais les joueurs de Michel Der Zakarian peuvent garder la tête haute.

Le scénario du match de championnat au Parc des Princes hantaient les esprits de tous avant cette demi-finale de la Coupe de la Ligue face au Paris SG. Et après cinq minutes de jeu, ces craintes prenaient forme avec l'ouverture du score de Zlatan Ibrahimovic sur un dégagement de Rémy Riou. Le Suédois reprenait instantanément d'une frappe lobbée qui filait sous la barre transversale du portier nantais : 0-1 (5'). Cinq minutes seulement après le coup d'envoi...
Les vents semblaient contraires aux Nantais. D'autant que Lavezzi avait trouvé le poteau la minute précédente (4'). La première période serait difficile à vivre pour les Jaunes...

Privant les Nantais de ballons, les joueurs de la capitale jouaient Ă  leur rythme. Thiago Silva (13') et surtout Lavezzi (30') manquaient le break.
Progressivement, les Canaris dé-serraient l'étreinte et lançaient quelques incursions aux abords de la surface de Douchez. Servi dans la profondeur, Filip Djordjevic était repris - licitement ? - par Alex (33'), avant de décroiser d'une tête au-dessus de la transversale un coup franc de Jordan Veretout (36').

Mais la donne changeait surtout au retour des vestiaires. A l'image de cette frappe - certes dévissée - de Serge Gakpe (46'), les joueurs de Michel Der Zakarian étaient décidés à jouer crânement leur chance. Le danger n'en était pas moindre pour autant. Rémy Riou devait ainsi rester vigilant et boxer un ballon devant Lucas (49').
Alors que son équipe semblait chercher un second souffle, Michel Der Zakarian lançait Georges Kévin Nkoudou et Itay Shechter. Les deux joueurs seraient impliqués dans l'égalisation. L'attaquant captait le ballon dans la surface parisienne, décalait pour le centre en retrait de George Kevin Nkoudou... qui trouvait Olivier Veigneau pour une frappe qui filait au milieu des jambes : 1-1 (82').

La joie des Nantais et de leurs supporters serait toutefois de courte durée. Alors qu'on s'acheminait vers une prolongation, Ibrahimovic donnait la qualification aux siens, de la tête : 1-2 (90').
Nantes n'irait pas au Stade de France. Mais les joueurs, rejoignant les vestiaires sous les applaudissements de la Beaujoire, peuvent ĂŞtre fiers de leur prestation.

Reste désormais le championnat avec, dès dimanche, la réception de l'Olympique Lyonnais, pour le compte de la 24ème journée. Là encore, la Beaujoire sera au complet pour soutenir les siens.

FC Nantes - Paris SG : 1-2 (0-1)

1/2 finale de la Coupe de la Ligue | Mardi 4 février 2014 - 21h
Stade de la Beaujoire - 35 714 personnes

Buts :
Ibrahimovic (5' et 90') pour Paris ; Veigneau (82') pour Nantes

FC Nantes
Riou - Cissokho, Vizcarrondo, Djilobodji, Veigneau - Gakpe, Deaux, B. Touré, Bessat (Nkoudou, 74') - Veretout (Shechter, 79') - Djordjevic (c)
Remplaçants : Dupé, Alhadhur, Djidji, Nkoudou, A. Touré, Bangoura, Shechter
Entraîneur : Michel Der Zakarian

Paris SG
Douchez - Van Der Wiel, Alex, Thiago Silva (c), Maxwel - Verratti (Cabaye, 71'), Matuidi, Thiago Motta - Lucas (Menez, 71'), Ibrahimovic, Lavezzi
Remplaçants : Sirigu, Marquinhos, Digne, Cabaye, Pastore, Menez, Ongenda
Entraîneur : Laurent Blanc

Avertissement :

Cissokho (55') pour Nantes ; Lavezzi (35') et Maxwel (55') pour Paris

Par F.C.