03 octobre 2020

Les Jaunes impuissants Ă  Nice

OGC Nice - FC Nantes (2-1)

À l'Allianz Riviera de Nice, les protégés de Christian Gourcuff, très vite réduits en infériorité numérique, ne sont pas parvenus à ramener un résultat positif en s'inclinant 2 buts à 1.

Défaits à Lille la semaine dernière, les Nantais ont à cœur de prendre les trois points de la victoire juste avant la deuxième trêve internationale de la saison. Comme à Monaco ou face à l’AS Saint-Étienne, l’entame de match est plus que délicate, la faute cette fois-ci à un fait de match très sévère et l’expulsion plus que précoce d’Andrei Girotto (2’ – Lire ''Le fait du match''). En infériorité numérique, le bloc nantais recule face au placement un cran plus haut des Niçois. Dolberg est tout près d’ouvrir le score mais Alban Lafont dit ''non'', d’une belle intervention à bout portant (9’). En place, les Jaunes résistent et Jean-Charles Castelletto remplace Pedro Chirivella pour renforcer le secteur défensif. Gouiri, en solitaire, voit sa tentative fuir le cadre (21’). Dans la foulée, Dolberg, esseulé aux six mètres manque totalement son geste (22'). Heureusement pour les hommes de Christian Gourcuff. Mais quelques instants plus tard, sur une phase arrêtée, Dante s’impose dans les airs et trompe Lafont d’une tête décroisée (1-0, 27’). Kolo Muani, d’un coup de tête au-dessus tente de porter les siens vers l’égalisation (23’) mais ce sont les Aiglons, bien décidés à enfoncer le clou, qui se montrent les plus dangereux. Dolberg (31’, 41’) et Lees-Melou (33’) sont près de faire le break. Sur une ultime offensive, le match bascule à nouveau avec l'intervention forcée de la VAR. Kolo Muani voit sa tête contrée du bras par Pelmard. M. Brisard, qui n'avait pas vu mais appelé par l’assistance vidéo, désigne le point de penalty. Imran Louza ne se fait pas prier pour ramener les siens à hauteur des locaux (1-1, 45+6’). On en reste là dans ces quarante-cinq premières minutes de jeu.

En début de deuxième période, les Jaunes jouent le coup à fond, portés par ce but juste avant la pause. Simon accélère et centre fort. Dante intervient et passe tout près de propulser le ballon dans ses propres cages. Benitez est tout heureux de voir le cuir lui arriver dessus (51’). Gouiri, sur coup franc, sonne la révolte azuréenne sur coup franc mais sa tentative est repoussée par son compatriote international espoirs, Alban Lafont (57’). À l’heure de jeu, le FC Nantes n’affiche que 13% de possession de balle depuis le retour des vestiaires mais les Jaunes résistent, en équipe. C'est finalement sur un contre favorable que Thuram, à l'origine de l'action, permet aux Aiglons de reprendre l’avantage, après une combinaison avec Gouiri (2-1, 62’). Le coup est dur à encaisser pour les coéquipiers de Nicolas Pallois.
Ces derniers tentent de trouver la profondeur avec Kolo Muani mais le jeune attaquant nantais, encore généreux ce soir, est bien cerné par la défense niçoise. À vingt minutes du terme, Bamba et Coco font leur apparition pour apporter de la vitesse dans le jeu nantais, suivis dix minutes plus tard par Emond et Touré. Le temps défile et les situations ligériennes se font rares. Seul Lopes, aurait pu mettre les Niçois un peu plus à l’abri. C’était sans compter sur la magnifique intervention de Lafont (81’). M. Brisard met un terme à cette ce match, synonyme de revers et de quatrième match de rang sans succès en championnat.

Les Jaunes ont essayé de ramener un résultat positif mais à 10 contre 11 et ce dès la 3ème minute, la tâche était bien trop ardue. Désormais, les Canaris ont plus de deux semaines pour bien préparer le prochain rendez-vous en Ligue 1 Uber Eats. Cette fois-ci à la maison, les Nantais accueilleront le Stade Brestois 29, dimanche 18 octobre (15h) à La Beaujoire.



LE FAIT DU MATCH

Girotto, c'est dur...

Appelé par ses assistants vidéo, M. Brisard a tranché dans le vif et ce, sur l'une des premières "fautes" de la partie. Alors qu'il dégage le ballon et en poursuivant son geste, le défenseur brésilien accroche la cheville de son adversaire direct, Kamara. Le couperet tombe et le carton rouge est brandi. Nantes évoluera plus de 96 minutes de jeu, temps additionnel compris, en infériorité numérique. #Dur.


LE CHIFFRE CLÉ

2

Le milieu de terrain formé à la Maison Jaune, Imran Louza, a inscrit 2 buts lors de ses 3 derniers matches de Ligue 1, soit autant que lors de ses 26 premiers dans l’élite. Il a converti les 2 penalties qu’il a tirés en championnat (le 30 août dernier contre Nîmes et donc contre Nice, ce soir). #IL26.


C'EST DIT !

Christian GOURCUFF (entraîneur du FC Nantes), après la rencontre : "Il a manqué un peu de justesse sur les quelques occasions qu'on a pu se créer. J'aurai voulu jouer ce match à onze contre onze car il y avait quelque chose à faire."



LA FEUILLE DE MATCH

OGC Nice - FC Nantes : 2-1 (1-1)

6ème journée de Ligue 1 Uber Eats - saison 2020-2021
Samedi 3 octobre 2020 - Coup d'envoi donné à 21h
Stade Allianz Riviera
BUTS : Dante (27') et Thuram (62') Ă  Nice. Louza (45+6' s.p) pour Nantes.
Avertissements : Thuram (28') et Pelmard (45') Ă  Nice. Pallois (56') Ă  Nantes.
Expulsion :Girotto (3') Ă  Nantes.


Composition de l'OGC Nice :
Benitez - Lotomba, Pelmard (puis Daniliuc, 46'), Dante, Kamara - Lopes, Thuram (puis Trouillet, 85'), Lees-Melou - Maolida (puis Ndoye, 80'), Dolberg, Gouiri.
Coach : Patrick VIEIRA

Composition du FC Nantes:
Lafont - Appiah, Girotto, Pallois, Fabio - Abeid, Chirivella (puis Castelletto, 15'), Blas (puis Coco, 69'), Simon (puis Bamba, 69'), Louza (puis Touré, 80') - Kolo Muani (puis Emond, 80').
Coach : Christian GOURCUFF



Par M.G


Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Univers City Immo
Nantes MĂ©tropole
×