18 octobre 2020

Trois points qui font du bien !

FC Nantes - Stade Brestois (3-1)

De retour à La Beaujoire, les Jaune et Vert ont renoué avec la victoire en prenant la mesure du Stade Brestois (3-1). Un succès important sur le plan comptable et surtout, pour le moral des troupes.

L’entame de la partie est intéressante pour les Jaunes. Coco, après un bon centre de Corchia, titulaire pour sa première, voit sa tête fuir le cadre de Larsonneur (2’). Lafont, en deux minutes, capte ses premiers ballons, dont un très dangereux après une tête de Mounié à bout portant (12’). Volontaires, les Jaunes ouvrent finalement la marque par l’intermédiaire de Kolo Muani, après un excellent travail de Coco (1-0, 16’ – Lire "Le fait du match"). Sur leur lancée, les hommes de Christian Gourcuff enchaînent et Coco, pense cette fois-ci se transformer en buteur, après un centre de Kolo Muani. Mais un peu en avance, l’ailier nantais est logiquement signalé hors-jeu sur l’action (22’). Ce fait de jeu n’enlève rien à l’envie affichée et après un super raid solitaire, Blas double la mise d’une très belle frappe croisée du pied gauche (2-0, 30’). La première demi-heure est parfaite. Le jeu se durcit quelque peu et juste avant la pause, Fábio passe tout près de tripler la mise après un bon ballon dans l'espace de Kolo Muani. Le latéral brésilien, qui avait poursuivi l'action, prend le temps d'enrouler son ballon. Ce dernier vient frapper l'équerre de Larsonneur, totalement battu... Dommage ! On en reste là dans ces quarante-cinq premières minutes de jeu, convaincantes.

Au retour des vestiaires, les pensionnaires de La Beaujoire adressent un pressing haut sur le bloc brestois avec l’idée sûrement, d’enfoncer le clou. Malgré ça, ce sont les visiteurs et notamment Perraud qui ont l’occasion de réduire le score. Heureusement, la tentative du latéral finistérien ne trouve pas le cadre (58’). Dans la foulée, Kolo Muani est quant à lui tout près d’inscrire un doublé. Cette fois-ci, Larsonneur "dit" non et ferme parfaitement son angle (62'). Mieux dans ce second acte, les protégés de Dall’Oglio vont revenir dans ce match par l’intermédiaire de Faivre, auteur d’un splendide coup franc aux abords de la surface de réparation (2-1, 68’). Les minutes défilent et les Canaris ont de plus en plus de mal à mettre le pied sur le ballon. Finalement, quelques instants après être entré en jeu, Kader Bamba inscrit le but du break, une réalisation libératrice et un coaching payant ! Après un très bon travail de Blas et surtout, Simon, le nouvel entrant hérite d’un centre en retrait, avant de contrôler, puis d'armer rapidement. Larsonneur est battu sur sa gauche (3-1, 79’) ! Le coup est parfait. Brest n’abdique pas et Cardona (84’) puis Mounié (85’) sont tout près de trouver le chemin des filets. C’était sans compter sur un excellent Alban Lafont, notamment sur sa parade devant l’ancien monégasque. Plus rien n’est marqué, malgré un nouveau montant trouvé par Moses Simon (90+1'), après une action individuelle.

Trois points de plus, ça compte ! Désormais, les Canaris sont d'ores et déjà tournés vers leur prochain rendez-vous en Ligue 1 Uber Eats, dimanche 25 octobre (13h), sur la pelouse du Racing Club de Lens. Un déplacement chez un promu en jambes en ce début de saison, avec l'ambition de débuter une série positive.



LE FAIT DU MATCH

Kolo Muani, c'est validé !

ENFIN ! C’est sûrement ce qu’a dû se dire le jeune attaquant jaune et vert. Après deux réalisations refusées par la VAR, Randal Kolo Muani a enfin pu débloquer son compteur en professionnel, et en Ligue 1 Uber Eats. Un but en renard des surfaces, après une superbe action de Coco, mais surtout plein de malice. Au rebond et d’un crochet très bien exécuté sur Duverne, le néo-international espoirs s’est ouvert le chemin du but et un filet désert. Appliqué, il n’a pas tremblé au moment de propulser le cuir au fond des buts brestois. #RKM23.


LES CHIFFRES CLÉS

1

Titulaire cet après-midi pour sa première en compétition avec le FC Nantes, Sébastien Corchia a livré une prestation prometteuse. En jambes, la nouvelle recrue nantaise s'est montrée disponible offensivement et défensivement. Lui qui n'avait plus disputé le moindre match officiel depuis la fin novembre 2019, a fourni beaucoup d'efforts. "Je me suis bien senti et je sais qu'en travaillant encore plus, je peux apporter davantage. Ce qui est sûr, c'est que mes coéquipiers m'ont mis dans de très bonnes conditions", a réagi le nouveau numéro 24 des Jaune et Vert, en conférence de presse d'après-match. #Apport.


2

Le FC Nantes a marqué au moins 2 buts lors de chacun de ses 3 derniers matches à domicile en Ligue 1, la meilleure série du genre depuis mars-mai 2019 (5). #Série.


3

Grâce à cette victoire, les hommes de Christian Gourcuff sont toujours invaincus à La Beaujoire, après trois confrontations disputées à la maison (2 victoires, 1 nul). #Maison.

9

9 des 13 buts de Ludovic Blas en Ligue 1 (6 avec Guingamp, 7 avec Nantes) ont été inscrits à domicile. Aujourd'hui, le gaucher y est allé d'une superbe réalisation, avec une finition parfaite, bien aidé également par le travail et les appels de ses coéquipiers. #Jardin.


C'EST DIT !

Christian GOURCUFF (entraîneur du FC Nantes), après la rencontre : "Les résultats comptent et j'espère que ce match va nous permettre de retrouver un peu de sérénité et du sang-froid."



LA FEUILLE DE MATCH

FC Nantes - Stade Brestois 29 : 3-1 (2-0)

7ème journée de Ligue 1 Uber Eats - saison 2020-2021
Dimanche 18 octobre 2020 - Coup d'envoi donné à 15h
Stade de La Beaujoire
BUTS : Kolo Muani (16'), Blas (30') et Bamba (79') pour le FC Nantes ; Faivre (68') Ă  Brest.
Avertissements : Abeid (38'), Fabio (47'), Pallois (67') Ă  Nantes ; Duverne (42') et Magnetti (60') Ă  Brest.


Composition du FC Nantes:
Lafont - Corchia, Pallois, Castelletto, Fábio - Chirivella (Touré, 46'), Abeid - Coco (Simon, 63'), Blas, Louza (Bamba, 76') - Kolo Muani.
Coach : Christian GOURCUFF

Composition du Stade Brestois 29 :
Larsonneur - Perraud, Duverne, Hérelle, Baal (Faussurier, 70') - Belkebla, Magnetti (Honorat, 70') - Philippoteaux (Cardona, 46'), Charbonnier (Le Douaron, 46'), Faivre - Mounié (Tavares, 85').
Coach : Olivier Dall'Oglio



Par M.G