09 ao√Ľt 2013

Alejandro Bedoya : ''Je dois prouver''

Quelques jours après son retour de la Gold Cup avec la sélection américaine, Alejandro Bedoya s'est engagé avec le FC Nantes. Présenté aux médias en fin de matinée en présence de Franck Kita et de Michel Der Zakarian, le milieu de terrain offensif dit avoir fait le choix d'un championnat majeur, au sein d'un club à l'histoire riche. Il sait maintenant qu'il doit prouver qu'il a sa place.

Etiez-vous déjà venu à Nantes ?
Alejandro Bedoya :
C'est la première fois que je viens ici. Quand les contacts ont commencé, je me suis renseigné sur la ville et le Club. Et j'ai découvert son histoire riche.

Connaissez-vous la Ligue 1 ?
Alejandro Bedoya :
Oui. J'évoluais en Suède et là-bas les matches de Ligue 1 sont retransmis. Je connais un peu le football français.
Ca faisait partie de mes objectifs que de rejoindre un des championnats majeurs. C'est important pour moi parce que ça me permet aussi de rester en sélection et de me battre pour aller à la Coupe du Monde.

N'ayant pas fait la préparation avec Nantes, quand pensez-vous être prêt pour jouer ?
Alejandro Bedoya :
Je reviens de sélection avec laquelle j'ai fait la Gold Cup. Je pense que je suis prêt. Je n'ai arrêté de jouer que quelques jours.

Vous venez à Nantes pour prouver ?
Alejandro Bedoya :
Oui. Je suis un nouveau joueur, dans une nouvelle équipe, un nouveau championnat. Je dois prouver. Je peux jouer dans toutes les positions au milieu du terrain, derrière les attaquants. Je ferai de mon mieux pour m'adapter.

Pourquoi avoir fait le choix de la Suède ?
Alejandro Bedoya :
Je n'y pas été pour la météo ! Alors que j'évoluais avec mon équipe universitaire, nous avons été en Suède. J'y suis resté.
Par la suite, j'ai int√©gr√© les Glasgow Rangers, mais il a fallu rapidement trouver une solution, avec les probl√®mes d'argent du club. Je suis donc retourn√© en Su√®de o√Ļ j'√©tais connu. Il me fallait du temps de jeu pour pouvoir rester en √©quipe nationale. Et l√†, j'ai √©volu√© dans la meilleure √©quipe du championnat de Su√®de, nous avons jou√© la Ligue des Champions...

Avez-vous discuté avec d'autres Américains ayant évolué en France ?
Alejandro Bedoya :
Oui. J'ai parl√© avec Hedman qui est m'a dit beaucoup de bien, et bien s√Ľr avec Bocanegra. J'ai jou√© avec lui aux Rangers. Il m'a aussi dit beaucoup de bien du championnat et du Club.
Enfin Charlie Davies, joueur à Sochaux, est l'un de mes meilleurs amis. Il était très jaloux de ma venue ici. Il m'a dit beaucoup de bien du championnat français. Cela a beaucoup participé à ma décision.


Michel Der Zakarian

"J'√©tais √† la recherche d'un joueur de couloir offensif. Fabrice Picot nous a parl√© d'Alejandro. J'ai vu deux matches de lui et des montages vid√©o. Techniquement, c'est propre, il a de la vitesse et une bonne qualit√© de centre. C'est un joueur intelligent, qui participe √† l'animation d√©fensive. En s√©lection, il √©volue en 4-4-2 et ma√ģtrise donc bien le poste.
Il sera qualifié en début de semaine prochaine.

Franck Kita

"C'est un dossier sur lequel nous √©tions depuis quelques semaines. Mais √† partir du moment o√Ļ il √©tait √† la Gold Cup, il ne fallait pas perturber le joueur. Il a aussi fallu n√©gocier car d'autres clubs √©taient int√©ress√©s.
Il vient d'un très bon club en Suède avec lequel il a terminé champion, il est international, et c'est un bon mec. Il a toutes les caractéristiques qu'on recherche."

Par Propos recueillis par F.C.